Mr Abdou FALL, par ici la sortie s’il vous plaît !

Lundi 28 Mars 2022

Mr Abdou FALL, par ici la sortie s’il vous plaît !
Ce qui me fascine le plus chez nos « amis » apéristes ou néo apéristes par le truchement de la transhumance, c’est leur capacité à s’autoaffliger de contre-vérités en s’y prenant mal et en loupant le véritable destinataire de leurs messages.


La dernière sortie de Mr Abdou Fall, ancien ministre sous Wade, néo-apériste, transhumant de la troisième heure, nous apprend que dans ce pays tous les moyens sont bons pour bénéficier des largesses du chef en se refusant le courage de lui dire la vérité, pour éviter que son morceau de pain de PCA ou de Directeur d’Agence fantôme, ne lui soit retiré de la bouche.


Mr Abdou Fall s’est trompé d’interlocuteur quand il disait durant son émission que le Président SONKO n’avait pas besoin de 1000 morts pour accéder au pouvoir. Que ce qu’il dit est vrai ! Effectivement, le Président SONKO n’en a pas besoin c’est pourquoi lorsque les manifestations de mars 2021 prenaient une tournure et des envergures qui vous ont servi la trouille de votre vie, vous les tenants du pouvoir, il a pris ses responsabilités en appelant au calme et en appelant également le peuple sénégalais à laisser votre « employeur » continuer son mandat au nom de la démocratie. Avez-vous oublié cette déclaration ? Je ne pense pas car certains de vos amis vous prêtent des facultés intellectuelles hors norme, mais que pour ma part je juge largement entamées par votre boulimie du pouvoir.



Vous êtes revenu sur les notions d’Etat de droit, de démocratie, de Nation. En gros, vous nous avez servi la gamme d’expressions habituelles et avez tenté de convaincre l’opinion de votre « incroyable » maîtrise de la République et de ses institutions. Si tel était le cas, je vous entendrais plutôt dire de l’autorité d’Etat voyou, qui s’emploie à liquider des opposants et contradicteurs depuis 2012, qu’elle est l’unique responsable de la mort des 14 jeunes sénégalais arrachés sauvagement à l’affection de leurs familles et proches au mois de mars 2021. Je vous rappelle, puisque vous avez décidé d’être amnésique sur ce sujet, que le Président SONKO n’a appuyé sur aucune des gâchettes des armes qui ont tué froidement ces jeunes. Dans une démocratie avec une autorité de l’Etat on se donnerait l’obligation d’enquêter et de sanctionner lourdement les auteurs de ces faits criminels, que nous retrouverons, certainement, dans les bureaux de vos nouveaux amis.
Puisque vous parlez de l’Autorité de l’Etat, j’aimerais que vous nous indiquiez où vous étiez quand les faits ci-après se sont déroulés dans cette République.


Où étiez-vous quand l’autorité de l’Etat, incarnée par Macky Sall, prenait à bord de son avion votre ex-frère de parti, Mr Ousmane Ngom, qui était pourtant sous le coup d’une interdiction de sortir du territoire ?


Où étiez-vous quand l’autorité de l’Etat à laquelle appartient le ministère de l’Intérieur a laissé des nervis opérer aux côtés de la police, institution républicaine, durant les évènements de mars 2021 ?


Où étiez-vous quand l’autorité de l’Etat, avec à sa tête Macky Sall, disait avoir mis son coude sur les dossiers judiciaires impliquant ses proches collaborateurs ?
Où étiez-vous quand l’autorité de l’Etat, incarnée par Macky Sall, s’est dédite sur son engagement à réduire son mandat à cinq ans, après l’avoir répété plus de dix fois à des endroits différents ?


Où étiez-vous quand un parlementaire, souteneur affiché du Chef de l’Autorité de l’Etat, demandait à ses parents de prendre leurs machettes pour défendre une éventuelle troisième candidature ?


On ne vous a jamais entendu quand les milliards de nos maigres deniers sont partagés par vos nouveaux « amis » dans le cadre de détournements parrainés par l’autorité de l’Etat que vous défendez ardemment.


Cette liste est loin d’être exhaustive ; vous le savez mieux que nous. Nous n’attendons rien de vous qui pourrait renforcer notre démocratie et l’état de droit dans notre pays, car vous avez choisi de cheminer avec les autorités voyous d’un Etat, voleurs à col blanc la journée et comploteurs par excellence la nuit. Ce sont eux vos amis que vous êtes obligé de défendre pour mériter une place au souper du soir à Mermoz.
Du moment que vous acceptez de vous associer à ces autorités voyous dans cet Etat, sachez que vous n’avez plus droit aux pupitres. Ainsi, nous vous indiquons la sortie et vous invitons à quitter la tribune. Le balcon de Yoff virage vous sied le mieux.


Ousseynou LY
Coordonnateur PASTEF Médina
Membre SN COM
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter