Le Quotidien le Soleil": une nouvelle action de propagande pour l'APR... ?

Mardi 13 Février 2018

Ce mardi matin, Me François Sarr, avocat de la défense, a interpellé son client Khalifa Ababacar Sall sur un extrait du journal “Le Soleil” de ce lundi 12 février relatif à un décret N° 2003 – 657 du 14 août 2003 qui stipulait que la Caisse d’avance n’est pas un fond politique.

Montrant son indignation face à cette parution, le maire de Dakar déclare : "Je ne savais pas que ‘Le Soleil’ participait aussi à cette activité. Il y a une nouvelle direction générale. Ça se comprend", laisse-t-il entendre. L'édile de la capitale de poursuivre que «c’est une nouvelle action de propagande pour venir prouver le contraire (que la caisse d’avance n’existe pas) comme l’avait fait 'une haute autorité' devant une Assemblée nationale en essayant de convaincre que la Caisse d’avance n’existe pas, avant que le décret de 2012 ne vienne bouleverser ses déclaration». 

Concluant, il indique : «Quand nous sommes élus maire, on nous présente nos fonds politiques. Les fonds politiques sont là ,Même les citoyens qui viennent réclamer de l’aide à la mairie de Dakar sollicitent ces ‘fonds politiques’. Et ils disent : ‘Momoulène fonds yi, Nioune nioko mome (ces fonds ne vous appartiennent pas (…) Ils nous sont destinés)».

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Février 2018 - 23:29 Une sextape de Blac Chyna dévoilée






Idrissa Seck à Macky Sall: « Ne fuyez pas le débat et n'occulte pas la question Petrotim»

Dionne révèle ce que Bamba Fall cachait : «Tu as dit que tu admires le président et sa femme Marieme Faye»

Gestion sobre: l'avion présidentiel Sénégalais est allé chercher Weah au Liberia. Et qui paye la facture ?

Awa Ndiaye: «sur l'affaire Seneporno, le premier ministre m'a dit... »

Le président Pape Mactar Diallo : «L' alternance de 2012, a été fourvoyée par la dynastie Faye Sall»

Mbaye Ndiaye assume: « Khalifa Sall, c’est mon ami et pour rien au monde, je ne vais me mettre sur la place publique pour le dénigrer, jamais ! » regardez

Macky Sall à ses proches: «il faut laisser les gens de l'opposition bavarder, ils n'auront rien en 2019...»