Exclusif.net, la vérité
Accueil
Envoyer à un ami
Partager

Avion présidentiel en panne: Les soupçons d'Abdoul Mbaye

Mardi 12 Novembre 2019

Abdoul Mbaye tient en suspicion le pouvoir après qu’une panne de l’avion présidentiel a été déclarée par le porte-parole de la présidence, Seydou Gueye. L’ex-Premier ministre flaire un ballon de sonde lancé pour changer d’appareil. Or, pense-t-il, la situation des finances publiques ne permettrait pas une nouvelle acquisition.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, de retour de Niamey la semaine passée, a été transporté par l’avion de commandement de son homologue nigérien, qui reçut ss pairs à l’occasion d’une session extraordinaire de la CEDEAO sur la Guinée Bissau. Le fait suscita un faisceau d’interrogations sur l’état de l’avion présidentiel.

C’est ainsi que le ministre conseiller en charge de la Communication de la présidence, Seydou Guèye, a pu expliquer que la ‘’Pointe Sarène’’, qui est aujourd’hui âgé de 20 ans, était en panne. L’appareil, selon ses révélations, était immobilisé au mois de septembre pour les besoins d’une révision, avant de se déplacer vers Moscou et d’autres destinations.

‘’A son retour, il y avait toujours problème. L’avion avait une panne. Donc, il n’était pas disponible, c’est pourquoi il n’a pas pu porter le président, lors de son dernier déplacement. Il est encore en révision’’, précise M. Guèye, sans plus de précision sur la date de retour de l’avion.

Toutes choses qui poussent l’ex-premier ministre Abdoul Mbaye à douter de la réelle motivation du palais sur cette affaire. “L’avion présidentiel inquiète? Il n’est pourtant pas vieux. Il n’a que 20 ans, celui de Donald Trump en a 30. Il suffit de faire la révision adéquate. Mais peut-être prépare-t-on le peuple qui souffre, à une autre dépense somptuaire de notre grand Président? Au fait, que sont devenus hélicoptère et Mercedes si coûteux? »,  s’étonne le patron du parti Act, à travers un textee posté sur Facebook, ce mardi.

Pourra-t-on obtenir de lui qu’il pense davantage à la détresse de ses compatriotes et notamment, à l’insécurité alimentaire annoncée par la FAO qui devrait affecter 975 000 Sénégalais»?, se demande-t-il encore.
.