Menu




Lycées du Sénégal : c’est le deuil !

Mercredi 5 Juillet 2017

C’est le deuil dans tous les Lycées du Sénégal. Le mot n’est pas exagéré. Loin s’en faut ! En atteste le sentiment de  déception qui se lit sur les visages des élèves de Terminal, qui devaient plancher, ce mercredi, sur l’épreuve de Français.

En effet, après la pilule amère consécutive aux fuites des épreuves de Philosophie, ce matin au Lycée Seydou Nourou Tall, au Lycée Mame Cheikh Mbacké de Mbacké, ainsi que sur toute l’étendue du territoire national, les épreuves du Baccalauréat ont connu un coup de frein momentané dû à une énième fuite qui concerne, cette fois-ci, le Français.

Dans la Série L, les candidats ont été parcourus de frissons, quand le Président du Jury leur a annoncé l’interruption des épreuves et leur a demandé de rentrer chez eux. Jusqu’à nouvel ordre. Quel coup de massue!

Résultat, les candidats rencontrés fustigent qu’il y avait bel et bien des fuites et toute la quasi-totalité des élèves ont reçus les épreuves avant le démarrage.

Selon Mouhamadou Beye, élève au Cours Privés Madieye Sall”, c’est une totale déception. “Après 30 minutes de démarrage, nous avons été informés par le président du Jury, que l’Office du Bac lui a notifié de suspendre momentanément les épreuves en cours d’évaluation”.

Mais Mouhamadou Bèye accuse l’Office du Bac d’être à l’origine de ces fraudes notées, car “celles-ci ne pouvaient pas venir des candidats”, a-t-il indiqué.

Un autre candidat du nom d’Abdou Kandre Bèye, pensionnaire du Lycée Blaise Diagne rumine, lui aussi, sa grosse colère.

Abondant dans le même sens, il est d’avis qu’il sera très difficile de garder le moral et il n’y a aucune garantie pour la crédibilité du Bac 2017.

Un parent d’élève, rencontré et qui parle sous le couvert de l’anonymat, annonce que les élèves ne sont pas fautifs. Selon lui, “seul le Gouvernement voulait saper le moral des candidats”.

Par ailleurs, nous avons tenté d’avoir la réaction du Président du Jury 1089,  mais en vain. Ce dernier ne souhaite pas se prononcer sur la question, en attendant la réaction de sa hiérarchie.





Inscription à la newsletter

TV& RADIOS

Rapatriement massif de migrants clandestins: L'Espagne et le Sénégal signent des accords

Vidéo: Titi fait pleurer Alima Dionne de Sen Tv le jour de son anniversaire

Benoit Sambou assène ses vérités: "Les populations sont fatiguées des discours creux et des promesses sans lendemain..." (REGARDEZ)

Me Wade: "Vendre des licences de pêches à n'importe qui pour toucher 50 ou 120 millions de commission, c'est scandaleux " (REGARDEZ)

Zodwa Wabantu: « Si un homme ne dort pas après avoir fait l’amour croyez-moi, vous avez échoué en tant que femme »