Jammeh sur la présence de l'armée Sénégalaise dans son pays : "Elle est en Gambie pour protéger un président et non les populations"

Samedi 27 Novembre 2021

L’ancien président Yahya Jammeh a déclaré lors d’un meeting du candidat Mama Kandeh à Garawol, dans la région de l’Upper River, que son retour est « inévitable » alors qu’il a exhorté les Gambiens à s’unir et à voter contre Barrow lors de l’élection présidentielle de décembre. Une déclaration accueille par un tonnerre d’applaudissements par ses partisans encore nombreux en Gambie notamment quand Jammeh évoque l’occupation militaire étrangère qui protège un président et non les populations.


Malgré les menaces du président Adama Barrow à l’encontre de Mama Kandeh qu’il accuse de laisser son prédécesseur s’immiscer dans les affaires électorales alors qu’il n’est pas candidat, le leader du GDC continue de faire passer en direct les discours de Yaya Jammeh à chacun des rassemblements prévus. Une bénédiction pour Mama Kandeh qui, depuis que le « Protocole de Malabo » en faveur de Barrow a été déchiré, ne cesse de surfer sur les intentions de vote des gambiens désabusés par les cinq années de magistère de l’actuel occupant de la State House.

Depuis la Guinée Équatoriale, l’ancien président qui avait gardé le silence profite de cette campagne présidentielle pour délivrer des messages à ses partisans et aux gambiens. C’est ainsi que Yahya Jammeh a déclaré lors d’un rassemblement à Garawol, dans la région de l’Upper River, que son retour était inévitable.

« Je suis parti pour la Guinée équatoriale à la suite d’un accord avec la CEDEAO, l’UA et d’autres et s’ils ne respectent pas la loi, je reviens dans le pays, Adama Barrow a dit qu’il était un président respectueux des lois mais a violé la loi à bien des égards », a déclaré Yaya Jammeh pour qui, « Les gens meurent comme des chiens ; nous avons vu des conteneurs de drogue entrer dans le pays. Nous devrions tous nous unir et voter contre lui et assainir la Gambie de la corruption et des trafics dangereux qui y ont cours actuellement ».

Pour yaya  Jammeh dont les paroles étaient bues comme du petit lait par ses partisans,  « Adama Barrow a détruit tout ce que j’avais fait de bon pour que les Gambiens puissent en profiter, les hôpitaux, l’agriculture et l’éducation. Et je promet des soins médicaux gratuits à tous les Gambiens d’ici trois ans lorsque les administrations GDC, APRC et GAP remporteront cette élection. »

« Nous régulerions le secteur de la sécurité en assurant la sécurité de chaque Gambien, je suis conscient que les Sénégalais attaquent les Gambiens pour avoir coupé leurs arbres, je promets que tout cela s’arrêtera dans une semaine lorsque Mama Kandeh avec qui je discute beaucoup sur l’avenir du pays, prendra le pouvoir car la Gambie est un État souverain », a-t-il déclaré. ajouté.

Et l’ancien président d’interroger l’assistance venue prendre part au meeting du candidat Mama Kandeh, « Aujourd’hui avec ces milliers de soldats étrangers présents en Gambie, est-ce que cela a permis d’assurer votre sécurité quand on sait que tous les jours, vous êtes agressés jusque dans vos maisons, vos femmes sont tuées, les trafiquants de drogue sont devenus les maîtres de notre pays ». 


atlanticactu.com
R

Dans la même rubrique :
< >




AUTRES INFOS

Abdoulaye Diouf Sarr mobilise à Ouakam

Casamance : Qui sont ces rois que Sonko a rencontré ?

Sénégal : Ce que les militants des droits des Lgbt demandent à Macky Sall

Mamour Diallo commanditaire de l'affaire Adji Sarr ? Son ancien conseiller personnel dévoile tout

Découverte de munitions de guerre à bord du « EOLIKA » : Ce qu'il faut savoir sur ce navire

Locales 2022 : Les militants de Yawwi Askan wi chauffent Mbour et font danser Sonko, Déthié Fall, Aida Mbodji(REGARDEZ)

PARRAIN DE LA FINALE DE LA ZONE II DE L’ODGAM DE ZIGUINCHOR : Doudou Ka au service de la jeunesse

Vidéo: Violences électorales, le divorce de Mbathio, accusation de Dabaye Sidy Diop... Les terribles révélations de Tange Tandiang