Menu

GENDARMERIE : Ces dossiers qui ont poussé Diomaye à virer Moussa Fall

Samedi 27 Avril 2024

 Le Quotidien le Réveil a mis en lumière les raisons derrière le limogeage du Général Moussa Fall de la tête de la gendarmerie. Initialement prévue pour mai 2023, sa retraite a été prolongée de deux ans supplémentaires par un décret de l'ancien président Macky Sall, le maintenant ainsi en poste jusqu'en mai 2025.

Cependant, au cours de son mandat de 2021 à 2024, Moussa Fall et ses troupes ont été l'objet de plusieurs rapports pointant du doigt des répressions violentes. Le Journal Réveil de ce samedi  réveil que ces rapports auraient incité le Président Diomaye à prendre la décision de le renvoyer.

Les organisations non gouvernementales ont dénoncé les séries de répressions des manifestants de l'opposition depuis l'arrivée de Moussa Fall à la tête de la gendarmerie. Ces répressions ont entraîné la perte de vies civiles et conduit à l'incarcération de plus de 2000 personnes.

En mars 2024, à la suite d'une enquête d'Al Jazeera et de la Fondation porCausa, la Commission LIBE du Parlement européen a appelé la Commission européenne à enquêter sur l'utilisation détournée des fonds alloués à l'unité sénégalaise du GARSI. Les conclusions ont révélé que cette unité avait été utilisée pour réprimer les manifestations entre 2021 et 2023, sans qu'aucune poursuite ne soit engagée à ce jour contre les responsables. Cette répression a également coïncidé avec une augmentation significative de la migration vers l'Espagne.


 Le Journal Réveil souligne que le départ de Moussa Fall a été une demande sociale, en particulier de la part des familles endeuillées entre 2023 et 2024. Moussa Fall fait face à plusieurs plaintes à l'étranger. Des ONG et l'avocat  Juan Branco ont déposé des plaintes contre lui et d'autres dignitaires de l'ancien régime auprès de la CPI et en Belgique.

L'affaire des  gendarmes ont été arrêtés, radiés et emprisonnés sur la base de motifs fallacieux, préoccupe l'actuel régime. Le Président Diomaye Faye, engagé dans une dynamique de réconciliation nationale, a choisi d'écarter Moussa Fall, dont les méthodes ont été dénoncées par l'opposition dirigée par Ousmane Sonko. Malgré quelques rares soutiens au général limogé, ceux-ci peinent à convaincre l'opinion publique.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Kabendou : Un marché central pour booster le développement socioéconomique

"Une fleur en hiver" : Adiouza enregistre à Paris

Hajj 2024 : Départ des premiers pèlerins depuis l'aéroport de Dakar

Anniversaire de Luchy Donald : Un message de gratitude et de foi

Elon Musk en route pour le rachat de "TikTok" : Un Nouveau pari audacieux

Tensions persistantes : La saga Samuel Eto'o-Minsep se poursuit

Nicki Minaj présente ses excuses suite à son interpellation aux Pays-Bas pour une affaire de drogue

Blockout : L'appel au boycott des stars non solidaires avec les Palestiniens gagne la France

Ligue 1 : Teungueth FC champion du Sénégal

Cote Ivoire : 80% des personnes LGBT+ victimes d'Homophobie


Flux RSS

Inscription à la newsletter