Menu

Ibrahima Bakhoum sur les menaces de Macky : «Il a l’obligation d’être plus calme que tout le monde»

Mardi 4 Mai 2021

Discours guerrier, ton menaçant, mots virulents… le Président Macky Sall s’illustre, ces derniers temps, par une communication assez offensive. Comme s’il avait bouffé du lion, le chef de l’Etat crache du feu.  Interrogé par le journal l'observateur Ibrahima Bakhoum se demande si le Président Sall ne pense pas dans une langue nationale avant de s’exprimer en français, ou alors s’il n’est pas victime de l’effet micro ou caméra.


«Dites en wolof, certaines expressions peuvent mieux passer, mais à la station qu’il occupe, on ne peut pas se permettre certaines choses, parce qu’en matière de syntaxe, la langue wolof a une manière de construire, différente de la langue française, donc si on fait une traduction mot à mot, on a des problèmes.» L’un dans l’autre, le chef de l’Etat devrait pouvoir être plus calme et rassurant”, estime-t-il. «S’il ne le fait pas les gens vont le retrouver sur son terrain, parce que tout le monde peut être dur et dire des mots qui font mal. Mais lui, il ne peut pas se mettre à ce niveau, il n’a pas à être comme les autres, il peut laisser cela à ses sous-fifres et ses seconds couteaux. Comme ça quand les gens auront fini de faire dans la violence, il vient calmer et se donner une posture au-dessus de la mêlée. A la fois par les actes posés et par la manière de communiquer. Il a l’obligation d’être plus calme que tout le monde, et de se dire que les émotions, les sentiments, exprimés dans une langue et rapportés dans une autre, ça peut poser problème.»

 
La Redaction



TV& RADIOS

Serigne Fallou Dioumada : "Si tu cherches des gens arrogants, incorrects... va chez les policiers et gendarmes"

Me Moussa Bocar Thiam : «La décision de la Cour de la CEDEAO est une erreur monumentale»

El Hadji Diouf révèle: "Brunu Metsu m'a dit qu'il préfère étre inhumé au coté de..."

Liberté de la presse : Les journalistes de Ziguinchor dans la rue

Fatoumata Ndiaye "Au Fouta, ils traquent des jeunes qui s'opposent au régime de Macky "

Pape Ndiaye révèle : "Le procureur m'a dit que Imam Ndao avait un projet de faire exploser le mausolée de..."

"Il y a des ministres et DG qui n'obéissent pas aux ordres de Macky", selon Serigne Mbacké Bara Doly confirme



Inscription à la newsletter

Recherche