Menu

Sénégal : L'Alerte Rouge du FMI !

Samedi 4 Mai 2024

Selon la mission du Fonds monétaire international, les agrégats macroéconomiques du Sénégal dépassent largement les seuils de déficit autorisés. L'inflation, la dette et le déficit budgétaire inquiètent, malgré une croissance modérée.

L’équipe du Fonds monétaire international (Fmi) qui a séjourné à Dakar du 25 avril au 3 mai 2024 pour inspecter les finances publiques du Sénégal, a dressé un tableau sombre de celles-ci. Il ressort de la mission que les agrégats de l’économie Sénégalaise sont de loin reluisants.

Selon le chef de l’équipe M. Edward Gemayel, « l’inflation est retombée à 5,9% ; des dépenses élevées de subventions à l’énergie chiffrées à 620 milliards de francs CFA, soit 3,3 % du Produit intérieur brut (Pib) ; le déficit budgétaire retenu à 4,9 % du Pib, la dette publique portée à 73,4 % du Pib dépassant ainsi largement le plafond de dette fixé dans le cadre de l'Union monétaire ouest africaine (Uemoa) ; le déficit du compte courant chiffré à 18,8 % du Pib, reflétant ainsi la faiblesse persistante des exportations de biens », lit-on dans le communiqué final.

S’agissant de la croissance, l'activité économique au premier trimestre 2024 a été plus faible que prévu, du fait des incertitudes politiques liées à l’élection présidentielle. Quant à la croissance économique, elle a été modérée, les entreprises ayant reporté leurs investissements et les consommateurs réduit leurs dépenses. A noter que l'inflation s’est repliée à 3,3 % (en glissement annuel). L'exécution du budget a été marquée par une moins-value au niveau des recettes et un dépassement du coût des subventions à l’énergie par rapport à l’enveloppe budgétaire initiale.

Toutefois, les spécialistes de la croissance font savoir que les perspectives économiques restent favorables. Et la croissance économique pour 2024 projetée à 7,1 % contre 8,3 % auparavant, reflète une activité économique impactée au premier trimestre par le contexte électoral et un démarrage retardé de la production de gaz jusqu'en décembre 2024. Les données préliminaires pour la fin de l'année 2023 indiquent cependant que le programme soutenu par le Fmi reste globalement sur la bonne voie.

Néanmoins, pour atteindre l'objectif de déficit budgétaire de 3,9 % du Pib fixé pour la fin de l'année 2024, il faudra prendre des « mesures ambitieuses pour rationaliser les dépenses fiscales et améliorer l'efficacité des dépenses », recommande le Fmi. Ces mesures devraient être prises dans le cadre d'un budget rectificatif qui permettrait la réalisation de l'objectif régional de déficit budgétaire de 3 % du Pib en 2025.


Quand le PSE joue les prolongations
Les nouvelles autorités ont réaffirmé leur engagement à poursuivre le programme actuel soutenu par le Fmi. Elles reconnaissent que les principaux piliers du programme s'alignent sur leurs propres objectifs stratégiques, à savoir améliorer la résilience budgétaire et réduire les vulnérabilités de la dette, renforcer la gouvernance, promouvoir la transformation structurelle de l’économie et renforcer la résilience au changement climatique. Les discussions pour la seconde revue du programme soutenu par le Fmi au titre du Mécanisme Elargi de Crédit (MEC) et de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), et la Facilité pour la Résilience et la Durabilité (FRD) sont pour l’instant prévues au mois de juin 2024.
media net

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

L'Éclatante Mamy Sora : Quand l'audace vestimentaire rencontre la confiance en soi

Syrie: l'épouse du président Bachar el-Assad atteinte de leucémie

Iran: début des processions funèbres pour le président Raïssi

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 21 mai 2024 (wolof)

Biens Mal acquis : Cheikh Bara Ndiaye enfonce l'ex ministre Thèrèse Faye Diouf (vidéo)

Au Maroc, cinquième mois de grève dans les facultés de médecine

Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Interdit d’antenne à la RFM : Sidath Thioune réagit enfin ! (vidéo)

Bravador : L'Influenceur Ivoirien au Service d'Ousmane Sonko

Nécrologie : Décès de l'artiste Bah Moody


Flux RSS

Inscription à la newsletter