Menu

Hôpital Sédhiou : sans directeur, sans intrant, sans équipement anti-covid

Jeudi 5 Août 2021

La sous-section de l’intersyndicale de l’établissement public de santé de niveau 1 de Sédhiou observe un mouvement de grève depuis le mardi 3 août jusqu’à demain jeudi 5 août pour dénoncer les mauvaises conditions de travail. Il s’agit entre autres de la léthargie faute d’un directeur pour administrer la structure, des ruptures d’intrants, de salaires et l’absence d’équipements de protection contre le covid-19 dont 50% du personnel en ont été atteints. Hier, mercredi 4 août, ils ont animé une conférence de presse à l’EPS1 de Sédhiou pour s’en offusquer.


L’intersyndicale de l’EPS1 de Sédhiou a démarré son point de presse par des prières pour le repos de l’âme des personnes disparues des suites de la maladie de covid-19 et a souhaité un prompt rétablissement à ceux qui en sont hospitalisés. L’intersyndicale de l’établissement public de santé de Sédhiou de niveau 1 à travers son bureau exécutif a tenu également à rappeler son autonomie et son indépendance tout en manifestant sa disponibilité à œuvrer pour un système de santé et d’action sociale cohérent. «Nous dénonçons avec la dernière énergie la situation de l’EPS1 de Sédhiou qui se dégrade de jour en jour à cause de la politique de pourrissement dont l’établissement est victime depuis l’ouverture de l’EPS2 par nos autorités administratives et sanitaires.
L’intersyndicale de l’EPS1 de Sédhiou et face à cette situation de 3ème vague de covid-19, ne saurait accepter que notre hôpital reste plus de 6 mois sans un directeur, que la subvention à savoir la 2e et la 3e tranche ne soit toujours pas virés dans les comptes de notre hôpital», a martelé Brodiang Diakhaté le président de l’intersyndicale des travailleurs de la santé affiliés au SUTSAS et au SYNTRAS de l’EPS1 de Sédhiou.

RUPTURE D’INTRANTS, LE PERSONNEL EXPOSE AU COVID-19

A propos du fonctionnement de l’établissement, il ajoute «nous souffrons également des ruptures intempestives d’intrants et de produits d’entretien se multiplient faute de paiement. Le personnel est laissé à lui-même face au coronavirus. A ce jour, plus de 50% de notre personnel a contracté le coronavirus parce que le matériel de protection manque. La structure peine à payer les salaires et les motivations alors que partout ailleurs au Sénégal, les gens ont reçu leurs dus».

Par ailleurs, poursuit Brodiang Diakhaté et sous le regard de ses camarades, «nous ne pouvons pas aussi regarder la vedette pré-positionnée dernière l’hôpital soit en panne depuis plus de deux semaines alors qu’elle sert à référer les malades. Présentement, il y a des femmes qui accouchent en bordure du fleuve faute de moyens d’évacuation».

Brodiang Diakhaté a fait savoir que le plan d’actions a démarré le mardi 3 août par le port du brassard rouge se poursuit ce 4 août avec un sit-in et port de brassard rouge suivi d’un point de presse, ce jeudi 5 grève générale avec respect du service minimum et le vendredi 6 aout évaluation. L’intersyndicale demande également l’ouverture de l’hôpital de niveau 2 de Sédhiou afin que la région puisse bénéficier du plateau technique flambant neuf et éviter les nombreuses références au moins 30 évacuations par mois alors qu’il y a une possibilité de sauver des vies sur place, ont-ils fait observer.

 

 

 

 

Sud Quotidien
RED


AUTRES INFOS

Attentat à la pudeur : Un agresseur caresse les seins d'une femme à Saint Louis

Jennifer Lopez, spectaculaire à 52 ans, elle révèle son corps parfait

Révélation explosive : Fatoumata Danso détruit Maty 3pommes et Me Elhadji Diouf (Vidéo)

La chanteuse Dieyla Gueye : « Mon élimination m’a beaucoup motivée »

Queen Biz : toujours sexy, dévoile une partie du tournage de son single

Show-biz sénégalais: Chantage, harcèlement, prostitution secouent le secteur

La balade de Guigui Sarr au Lac Rose : "J’ai gardé ton cœur dans mon cœur"

TV& RADIOS

Arrestations de Kilifeu et Simon : Les révélations explosives de Cheikh Bara Ndiaye

Cambriolages, agressions, échanges de tirs avec les gendarmes... Mais qui protège Thierno Amadou Diallo dit Thier ?

Ziguinchor : Le plateau technique de l'hôpital de la "Paix" renforcé (Vidéo)

Trafic présumé de passeports : la vidéo qui mouille Simon, mise en ligne

Dégradation très avancée du pont Emile Badiane : Un collectif "raisonne" le gouvernement

Trafic de visas :Kilifeu mouille l'ambassade du Sénégal à Paris

Coup d'Etat en Guinée : Regardez la réaction surprenante de ce colonel sur le départ de Condé



Recherche