Menu






Diendéré parle depuis la MACA :« Hyacinthe Kafando commandait le groupe qui a assassiné Sankara»

Lundi 23 Mai 2022

Condamné à la prison à perpétuité à l’issue du procès Thomas Sankara le 06 avril dernier,  Gilbert Diendéré a affirmé qu’il n’était pas au courant de l’initiative de Hyacinthe Kafando (son bras droit et homme de main de Blaise Compaoré, qui a dirigé le commando ayant tué Sankara) et de ses hommes, tout en rappelant que les tensions entre les gardes rapprochées de Sankara et de Compaoré étaient alors connues de tous à Ouagadougou. Dans un entretien  accordé à Jeune Afrique, il a également indiqué être arrivé sur les lieux après la fusillade et avoir immédiatement « rendu compte à sa hiérarchie », à savoir Blaise Compaoré.



L’assassinat de Thomas Sankara et de ses douze compagnons, le 15 octobre 1987. Trente-quatre ans après, le procès s’est enfin tenu à la fin de 2021. Parmi les principaux accusés, Gilbert Diendéré, mais aussi Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando, le chef du commando qui a tué Sankara et ses camarades. Si ces deux derniers ne se sont jamais présentés à la barre, Diendéré était bien présent. Il a plaidé non-coupable, expliquant au fil des audiences qu’il n’était en rien responsable de ce drame. Pas de quoi, toutefois, convaincre le tribunal militaire de Ouagadougou. Le 6 avril 2022, le verdict tombe. Accusé d’« attentat à la sûreté de l’État » et de « complicité d’assassinat », il est condamné à la prison à perpétuité, la peine maximale, également infligée à Compaoré et Kafando.

Doublement condamné
« Je suis innocent. Je n’ai rien à me reprocher, assure calmement Diendéré. Je m’attendais à être acquitté. J’ai donc été surpris par le verdict, sans être ébranlé pour autant. La justice n’a pas été rendue. C’était un procès politique, à l’issue duquel j’ai été condamné alors qu’il n’y a aucune preuve de ma culpabilité. Rien n’a démontré que j’étais impliqué dans l’assassinat de Thomas Sankara. » Pour lui, le « vrai coupable » est connu de tous : Hyacinthe Kafando. « C’est lui qui a tout dirigé, qui commandait le groupe qui a assassiné Sankara, et c’est même lui qui a récupéré le pistolet de ce dernier. Dans les mois et années qui ont suivi, il se vantait de son rôle dans cette affaire, se prétendant être un vrai chef parce qu’il avait tué Sankara. »

Ne contestant pas la nécessité de tenir un procès – « à condition qu’il soit équitable et ne sanctionne pas des innocents » –, Diendéré a fait appel de sa condamnation et se dit « confiant » pour la suite de la procédure. 


 
R

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Août 2022 - 22:47 POUR QUE NUL NE L’IGNORE



AUTRES INFOS

KOLDA : La mairie met à la disposition des artistes un studio d'enregistrement

Mariage Fama et Edou : La réaction de Ya Awa Rassoul

NÉCROLOGIE : Décès du guide religieux El Hadj Malick Cissé Djing

Immigration clandestine : 13 étudiants de l’IAM disparaissent à Toulouse

Transfert d'argent : Outaz Sall salue l'arrivée de " Kpay "

Coupe du monde 2022 : Coup de théâtre, le Sénégal ne jouera pas...

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"


Flux RSS

Inscription à la newsletter