Exclusif.net, la vérité
Accueil
Envoyer à un ami
Partager

Contribution: De l’incompétence à l’aveu d’échec d’une autorité municipale de Ziguinchor

Jeudi 24 Août 2017

Contribution: De l’incompétence à l’aveu d’échec d’une autorité municipale de Ziguinchor
Certes les inondations sont des phénomènes naturels, résultat de pluies abondantes. Preuve d’un espoir permis, entretenu par une population sénégalaise en majorité paysanne ou rurale. Les récoltes seront certaines bonnes ! Nous l’espérons ! Pour avoir surtout chaque minute de labeur consommée par nos braves paysans imploré le ciel et Dieu de déverser sur terre une pluie de grâce.

L’ampleur catastrophique et destructive des inondations est généralement imputée au changement climatique qui sévit dans le monde. Ce qui ne semble pas être le cas de Ziguinchor. Ici, l’amère question à mille dégâts causés par les eaux de pluies sont le fait d’une équipe. Plus qu’un phénomène naturel, les inondations survenues dans notre commune sont à mettre dans le compte des incohérences du système d’une équipe municipale qui a savamment ourdi des schémas des plus nébuleux dans le lotissement et l’attribution des lots. Cette autorité, pour avoir des recettes tirées des droits de bornage, se rabat à la réaffectation des parcelles avec des frais de mutations surélevés.
Pire, on a constaté que l’habitabilité des terrains a été à la limite le cadet des soucis de l’équipe municipale. Des quartiers nouvellement lotis se sont retrouvés sous les eaux. Des installations d’âge colonial, parce que très vétustes résistent encore faute de solutions. Desquelles installations sont à l’origine des inondations dans les quartiers comme Colobane, Koboda etc.

Les problèmes du foncier qui sont revenus avec récurrence pendant la campagne pour les législatives et qui ont pesé sur l’électorat, ayant contribué à la défaite de la coalition Kaddu Askan Wi dirigée par le maire Abdoulaye Baldé continuent leur chemin de sinistre. C’est dans ce cadre qu’il faut dénoncer l’attribution occulte de parcelles à usage de stations d’essence vendues à un richissime commerçant, bouchant ainsi les canaux d’évacuation d’eau. Du coup, la gare routière de Ziguinchor et le quartier Goumel sont devenus impraticables.

SOS ! Au secours ! est-on obligé de dire. Et nul mieux que l’Etat de venir au secours de Ziguinchor, une ville qui se libère peu à peu des affres du conflit mais piégé par des inondations subies sous le regard impuissant d’une autorité qui semble se remettre Dieu. Cette autorité n’aura pas l’excuse des populations de Ziguinchor.
SOS ! Le plan ORSEC s’impose pour notre ville.
Chérif DIA, Responsable COJER Ziguinchor
Responsable des jeunes du FMD
.