Comment le vrai directeur de Campagne de Benno Book Yaakaar a gagné les élections législatives

Mercredi 2 Août 2017

 
Le Président Macky Sall n’a jamais douté de la victoire de son camp lors de ces élections législatives. Depuis une année, il travaille à gagner la bataille électorale. Il y a plus de neuf mois, il a d’abord commencé à mettre en place une organisation logistique. « Macky est un véritable homme de terrain et il connait les moyens à mettre pour gagner des élections. C’est ainsi qu’il a commencé à acheter petit à petit des voitures à mettre à la disposition de ses hommes ». Il passe une grosse commande de tee-shirts en Chine et du tissu, des vêtements qui ont été d’ailleurs très visibles lors de cette campagne. «
 
 Même le premier ministre et la première dame ont eu à porter ce tissu et cela a fait effet car c’était une des principales innovations de la campagne ». Le patron de Benno s’est occupé de tout et dans les moindres détails. « Il a tout supervisé jusqu’à la sonorisation pour que tout soit impeccable ». Passée la logistique, il a travaillé, avec la tête de liste nationale, sur la communication et orienté les spécialistes dans le travail par rapport à ses attentes. « C’est ainsi qu’il a encouragé la photo de groupe tenue au Grand Théâtre. Il s’est déplacé personnellement. Il a tenu à cette photo pour montrer l’unité de Benno. Pour lui, c’était capital ». Quand dans la première semaine, il a constaté que les autres coalitions avaient fait un bon maillage, il a rappelé les personnes concernées pour corriger. « Et cela a porté ses fruits et Benno à rapidement renforcer sa campagne d’affichages en montant en puissance ». Passées la logistique et la communication, il s’est également impliqué dans la stratégie électorale. Après son travail de chef de l’Etat, il faisait un travail politique important en recevant les grands électeurs et les frustrés. « Il a beaucoup tenu à expliquer le sens de sa dé- marche. Il savait que les investitures ont créé des frustrations chez certains, il a corrigé cela en parlant aux personnes mécontentes et cela a payé car les gens se sont remis au travail et rapidement ». A ceux qu’il ne pouvait pas recevoir, il a organisé des entretiens téléphoniques. « Il a pris personnellement son téléphone et a joint beaucoup de responsables pour leur parler. Aussi bien au sein de l’APR qu’au sein de la coalition. Il a passé des centaines, voire quelques milliers de coups de fil ».
 
Macky commandite des sondages
 
 
 
Dormant peu, il faisait chaque soir le point avec sa tête de liste nationale. « Ce dernier lui rendait compte quotidiennement parfois plusieurs fois dans la journée et il ne cessait de lui prodiguer des conseils et lui donner les secrets d’une bonne campagne ». Scientifique de formation, lors de ces six derniers mois, le Président Sall a commandité beaucoup de sondages.
 
« Durant la campagne, il a commandité des sondages quotidiens à au moins 4 cabinets spécialisés et il voyait les zones où il y avait un travail à faire. Il savait que Dakar serait difficile mais il était quasi certain d’après les études Benno gagnerait pas moins de 40 départements. Et il a corrigé dans des zones comme Kébémer et Ziguinchor qui lui étaient défavorables et a remporté finalement la victoire au prix d’un travail de correction acharné ». Ce résultat obtenu par Benno est le fruit d’un travail méthodique du Président Sall. « Il a une bonne cartographie électorale du pays, il connait chaque zone électorale et a une claire conscience des zones où Benno est fort et des autres où il est faible. Il étudie tout le temps les forces en présence. C’est sa différence avec les leaders de l’opposition, Macky Sall travaille avec des chiffres, des schémas et des plans ». Ainsi, il est devenu sans doute le meilleur stratège électoral de tous les temps au Sénégal. « Jamais un parti au pouvoir n’avait remporté autant de départements. Il y est arrivé avec une méthodologie reconnue ». « Depuis les investitures, il s’est basé sur des données scientifiques remontées par les instituts de sondage pour prendre des décisions, mais surtout à son instinct d’homme politique et cela a fini par payer. Il n’a pris aucune décision au hasard. Tout a été minutieusement préparé ».
 
Le Soir
 



AUTRES INFOS

Les "dérives et dérapages" de Balkis Kaouk, déléguée des Républicains au Sénégal

Deso Dogg, ancien rappeur devenu jihadiste, tué en Syrie

Léa Soukeyna Ndiaye citée dans une rocambolesque affaire…

Le président français arrive à Saint-Louis : la mairie refait toutes les routes !

Rihanna annonce un projet de 187 milliards au Sénégal

Scandale: le bois Casamançais en Gambie, un blanc revendique...



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor