Exclusif.net, la vérité
Accueil
Envoyer à un ami
Partager

Anambé et autosuffisance en riz: la Sodagri vers le grand bond

Mardi 30 Juin 2020

Grâce à la vision du Président  Macky Sall, le bassin de l'Anambé est en passe de devenir l'un des plus grands parcs de moissonneuses à chenille et de tracteurs. Cette mise à disposition de lots d'équipements aux producteurs prouve que le Chef de l'Etat a compris que seule une forte mécanisation de notre agriculture en sus d'une bonne maîtrise de l'eau pourrait prévaloir des rendements records à l'hectare.


Dans cet élan, il est évident que la Sodagri jouera sa partition à la lutte pour la réalisation de l'autosuffisance du Sénégal en riz. En se rendant ce samedi 27 juin 2020 à Anambé, le ministre de l'agriculture et de l'équipement rural, le Pr. Moussa Baldé était en terrain connu. Pour rappel, ce fils du terroir a été le directeur général de la Sodagri, le premier sous l'ère Macky Sall, dans un contexte où l'entreprise était au bord de l'agonie. Aujourd'hui, la Sodagri porte encore ses empreintes car c'est avec lui que la société a réalisé des productions jamais égalées. Résultat obtenu  par l'extension du domaine d'intervention de la société sur l'étendue des 3 régions administratives de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou.


Ces équipements réceptionnés sont une réponse positive du ministre de l'agriculture à une vieille doléance longtemps portée par des producteurs du bassin de l'Anambé, geste qui lie l'acte à la parole. Et c'est seulement à ce rythme que le bassin de Anambé et la vallée du fleuve Sénégal pourront être des périmètres rizicoles de l'autosuffisance alimentaire. La Sodagri comme l'a dit le ministre est loin de sa vitesse de de croisière en termes de production et de rendements. 


La contre saison aidant, la bonne maîtrise de l'eau et la réhabilitation du secteur G accompagnée d'un équipement agricole de dernière génération, restent autant de facteurs qui permettraient d'atteindre une hausse substantielle de productions.


Pour rappel, la première étude menée à Anambé par la société Electro-Watt en 1978 révélaient qu'en sus du volet rizicole, la culture de la canne à sucre  est fortement adaptée à la nature des terres. Mieux, les barrages et les aménagements hydro-agricoles pourraient fournir de l'énergie de Koumpentoum (région de Tambacounda) à Karthiack (région de Ziguinchor). L'horticulture y était fortement recommandée.


D'ailleurs, c'est ce qui explique la présence des agents techniques de l'horticulture tout au début du projet. L'impact de la Sodagri jugulé  à la bourse du marché hebdomadaire de Diaobé fera de la zone un hub économique.


Sous la conduite du Président Macky Sall, le Pr. Moussa Baldé est en train de faire de la région de Kolda une capitale agroéconomique du Sénégal. Les efforts de l'Etat pour le bassin de Anambé sont considérablement énormes.

Pour rappel, le premier tracteur utilisé sur les sols de Anambé a été loué en Gambie par l'intermédiaire de feu Ousmane Sakho ancien Pcr de Kounkané. Le bond est aujourd'hui spectaculaire. En atteste le parc de la Sodagri qui dépasse celui de l'Etat frère de Gambie.

 
Malgré un contexte caractérisé par la Covid-19, sur le terrain, il est vérifié que les dispositions pour une bonne campagne agricole sont prises, ceci grâce à une synergie totale autour du ministre de l'agriculture, l'implication des acteurs et des collaborateurs à tous les niveaux.
.