Menu

HOMOSEXUALITE : Halte à la manipulation ! (Par Chimere Junior Lopy)

Lundi 20 Mai 2024

Alors même que la presse occidentale, française notamment, accuse le Président du Pastef-Les Patriotes, Ousmane Sonko d’homophobe pour sa dureté dans les propos contre les Lgbt, au Sénégal, une grande partie des medias et l’ONG Jamra l’accablent pour sa «complaisance» avec la même communauté.

Pourtant, le propos du Premier ministre est, on ne peut plus clair, sur cette question devenue un véritable serpent de mer qui occulte les vrais sujets de débat public. Comment un même propos peut être à la fois « dur » et « complaisant » ? Alors, il y a mensonge et manipulation quelque part. 


Lors de cette conférence publique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar co-animée avec le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, Ousmane Sonko a été sans ambigüité. « La question des Lgbt risque d’être le prochain casus belli entre l’occident et le reste du globe terrestre. Parce que c’est contraire à nos valeurs », a pesté Sonko.

Mais une bonne partie des medias et Jamra ont ignoré royalement le « casus belli (motif de guerre entre deux nations)» pour charger Ousmane Sonko. Ils ont préféré, pour manipuler l’opinion, s’appesantir sur le mot « tolérance ». Or, le Premier ministre faisait juste un rappel de l’état actuel de la législation sénégalaise sur la question des Lgbt. En effet, la loi sénégalaise réprime juste les « actes contre nature (entre deux personnes de même sexe) ». 

Comparaison, manipulation, mensonge…
Le porte-parole de Jamra, Mame Makhtar Gueye insinue, quand il dit que le PM Ousmane Sonko avait promis de « criminaliser l’homosexualité » que ce dernier se serait déjà rétracté. Or, il sait pertinemment que la composition actuelle de l’Assemblée nationale n’a pas encore changé. Le régime actuel y compte moins de 30 députés, alliances non comprises. Et c’est la même législature qui avait rejeté la proposition de loi sur cette question qui est encore là. Mais il l’a dit juste pour embrouiller les esprits. Pour manipuler. De leur côté, certains medias ont eu un malin plaisir de faire une comparaison entre les déclarations de Sonko et de Macky Sall. Rappel des déclarations de Macky Sall : « Notre société n’est pas encore prête (lors de la visite de Barack Obama). L’homosexualité est tolérée au Sénégal, ils (les Lgbt) ne sont pas persécutés (interview LCI)… ». Mais Macky Sall a été présenté par les mêmes médias et Jamra comme un dur à cuire contre les Lgbt. Quelle grotesque mauvaise foi !


La vérité est que le régime actuel fait face à de puissants lobbies tapis dans l’ombre pour faire échec à son projet révolutionnaire. Pour ce faire, toutes les couches de la société seront mises à contribution pour tenter de déstabiliser le tandem Diomaye-Sonko. Et tels des guetteurs, la moindre faille est exploitée. Ils sont partout : dans les medias, les foyers religieux, coutumiers, société civile… Il y a aussi la catégorie des « maîtres chanteurs » qui croient toujours pouvoir faire plier un régime et le mettre à leurs pieds. Face à tous ces faucons, la zen attitude du tandem doit primer d’une part, et d’autre part, les « patriotes » qui ont porté ce projet contre vents et marées doivent constituer un bouclier pour protéger le « Projet » salvateur. 

CHIMERE JUNIOR LOPY,
JOURNALISTE, COMMUNICANT
media net

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Énigme à Saly Portudal : Aminata, toujours vi£rge, cherche l'explication à sa grossesse

Basket : L'ASC Ville de Dakar remporte la Coupe de la Ligue dames

Alkhary : La députée Maimouna Sène s'est mariée avec le Premier Vice Président...

Adja Diao dévoile les trésors cachés de son village au Sud du Sénégal

Tristesse au Bayern : Thomas Wilhelmi s'éteint

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 22 juin 2024 (wolof)

Melbet Sénégal : Votre première destination de paris

Écosse et Suisse se neutralisent : 1-1 à l'Euro 2024

L'Allemagne assure sa qualification malgré les frayeurs contre la Hongrie

Les caporaux Georgette SAGNA et Saliou NDIAYE reçus par le CEMGA pour leur succès au championnat d'Afrique de judo


Flux RSS

Inscription à la newsletter