Menu

Afghanistan: le chaos et la peur s’amplifient à l’approche du 31 août

Mercredi 25 Août 2021

C’est avant tout un message adressé à la communauté internationale. Cela ne change rien pour la majorité des Afghans que nous voyons ici, puisque c’est ce qu’ils vivent depuis dix jours, rapporte notre envoyé spécial à Kaboul, Vincent Souriau. Interdiction de passer les barrages talibans. Pour les avoir vus à l’œuvre il y a quelques minutes, personne n’a envie de forcer ces barrages talibans, encore moins lorsque vous avez un bébé dans les bras, parce qu’ils n’ont pas de limites.

Selon RFI qui rapporte l'information, un peu plus tôt, à la principale porte de l’aéroport, il a fallu courir, parce qu’ils sortent le fouet et qu’ils tapent au hasard. Il y a trop de monde, ils ne savent pas gérer et n’ont pas envie d’être là pour faire du maintien de l’ordre... Donc, ils bloquent tout et s’énervent très vite.

Des milliers de personnes abandonnées
On voit des dizaines, des centaines de personnes qui ont des passeports étrangers, des passeports britanniques par exemple. Ils les montrent, les agitent. Ces passeports sont leur vie mais ils ne peuvent pas passer, on les en empêche et personne ne va venir les chercher, parce que c’est trop dangereux. Parce que les troupes étrangères sont dans l’enceinte de l’aéroport et n’en sortent pas. Cela signifie que des milliers de personnes, peut-être des dizaines de milliers, qui ont des papiers occidentaux, qui ont des visas, qui ont tout dépensé pour venir à Kaboul, tous ces gens vont être abandonnés à leur sort. Beaucoup d'entre eux ont peur pour leur vie car la plupart ont travaillé pour le gouvernement déchu ou les forces occidentales.



C'est le cas de cette militante des droits civiques, contactée par Justine Maurel du service international de RFI. Originaire de Kandahar, cela fait cinq jours qu'elle est bloquée devant l'aéroport, les talibans l'empêchent d'entrer : « Ils m’ont frappée avec des bâtons au niveau du dos. Je leur ai dit plusieurs fois que je suis une militante des droits civiques et mes proches attendent dans l’aéroport. Je leur ai dit : "Vérifiez juste mes papiers. S'ils sont faux, je suis sûre que je ne rentrerai pas dans l’aéroport". Mais ils ne vérifient pas mes papiers. Ils acceptent des pots-de-vin de la part de Pachtounes qui n’ont aucun papier d’identité, qui ne parlent même pas anglais, qui viennent de régions éloignées, et ils les font entrer dans l’aéroport. D’autres communautés comme les Hazaras, Turkmènes, Ouzbeks, Tadjiks, ne sont pas autorisées à entrer dans l’aéroport. C’est sûr que les défenseurs des droits des femmes, les militants politiques, se feront tuer par les talibans parce que dans ce genre de crise, personne n'a de droits. Et ces visas, ces citoyennetés, font partie des droits des femmes politiques, les défenseurs des droits des femmes, ceux qui sont directement sous la menace des talibans. »



Une date de retrait prématurée pour plusieurs pays
Plusieurs pays ont averti que le délai du 31 août ne sera pas suffisant pour évacuer tous ceux qui le souhaitent. La France pourrait d'ailleurs interrompre ses évacuations avant la fin de la semaine.  Le président américain a laissé entrevoir la possibilité d'ajuster le calendrier si « cela était nécessaire ». Par exemple, si les talibans entravent les efforts d'évacuation.

De leur côté, les Russes ont procédé ce mercredi à leurs premières évacuations. Moscou met en place un pont aérien pour évacuer environ 500 ressortissants russes et de pays voisins de l'Afghanistan. La Russie annonce être disposée à évacuer des ressortissants d'autres pays, a indiqué ce mercredi matin le ministère de la Défense russe. Par ailleurs, Angela Merkel a jugé ce mercredi que la communauté internationale devait continuer « de dialoguer avec les talibans » revenus au pouvoir pour préserver les acquis intervenus en Afghanistan depuis le déploiement des troupes de l'Otan.

La décision de Joe Biden inquiète de nombreux Afghans encore sur place, comme ce militant des droits humains joint par téléphone à Kaboul et qui souhaite rester anonyme.
RED


AUTRES INFOS

Jennifer Lopez, spectaculaire à 52 ans, elle révèle son corps parfait

Révélation explosive : Fatoumata Danso détruit Maty 3pommes et Me Elhadji Diouf (Vidéo)

La chanteuse Dieyla Gueye : « Mon élimination m’a beaucoup motivée »

Queen Biz : toujours sexy, dévoile une partie du tournage de son single

Show-biz sénégalais: Chantage, harcèlement, prostitution secouent le secteur

La balade de Guigui Sarr au Lac Rose : "J’ai gardé ton cœur dans mon cœur"

Pape François dénonce: “L'avortement est un meurtre”

TV& RADIOS

Les images explosives de l'arrestation du député de l'APR, Boughazelli : Il tente de corrompre les gendarmes

Arrestations de Kilifeu et Simon : Les révélations explosives de Cheikh Bara Ndiaye

Cambriolages, agressions, échanges de tirs avec les gendarmes... Mais qui protège Thierno Amadou Diallo dit Thier ?

Ziguinchor : Le plateau technique de l'hôpital de la "Paix" renforcé (Vidéo)

Trafic présumé de passeports : la vidéo qui mouille Simon, mise en ligne

Dégradation très avancée du pont Emile Badiane : Un collectif "raisonne" le gouvernement

Trafic de visas :Kilifeu mouille l'ambassade du Sénégal à Paris



Recherche