Menu

Afghanistan: échange de tirs à l’aéroport de Kaboul faisant un mort et trois blessés

Lundi 23 Août 2021

À l'aéroport de Kaboul où les évacuations se poursuivent, des coups de feu ont été échangés entre des soldats américains et allemands et des « inconnus » ce lundi. Un garde afghan est mort et trois sont blessés dans ces affrontements.


Ces coups de feu ont eu lieu à la porte nord de l'aéroport aux alentours de 6 heures du matin à Kaboul. D'après CNN, c'est un tireur à l'extérieur de la zone contrôlée par les soldats américains, là où patrouillent les talibans, qui a ouvert le feu contre des gardes afghans postés à l'intérieur de l'aéroport. Les soldats américains, allemands et les forces de sécurité afghane ont répliqué, mais un garde afghan est mort et trois autres ont été blessés. Cela vient s'ajouter à un bilan humain déjà important dans ces opérations d'évacuations. La situation est désormais sous contrôle et l'ensemble des portes de l'aéroport ont été fermées.

La tension règne toujours autour de la seule porte de sortie du pays, car les soldats qui contrôlent l'aéroport et les talibans sont séparés seulement de quelques dizaines de mètres. La Maison Blanche a annoncé avoir évacué 30 300 personnes depuis la prise de pouvoir des talibans.

Difficile de dire combien de temps cette situation pourra durer. Le retrait américain est prévu le 31 août, un délai de huit petits jours qui semble être insuffisant pour évacuer les dizaines de milliers d'Afghans qui souhaitent quitter le pays. Le chef de la diplomatie européenne a de son côté qualifié de « mathématiquement illusoire » l'objectif américain de 60 000 évacuations avant la fin du mois.




Prolonger la présence américaine entraînerait des conséquences
De leur côté, les talibans ont affirmé que les États-Unis et leurs alliés s'exposeraient à des conséquences s’ils prolongeaient leur présence sur le sol afghan: « C'est une ligne rouge. Le président Biden a annoncé que les États-Unis retireraient toutes leurs forces armées le 31 août. Donc s'ils prolongent leur présence, cela signifie qu'ils prolongent l'occupation, alors que ce n'est pas nécessaire », a déclaré le porte-parole des talibans Suhail Shaheen, interrogé par la chaîne de télévision Sky News.

« Si les États-Unis ou le Royaume-Uni demandent plus de temps pour poursuivre les évacuations, la réponse est non. Ou il y aura des conséquences, a-t-il ajouté. Cela créera de la méfiance entre nous. S'ils ont l'intention de continuer l'occupation, cela provoquera une réaction ».

Sous pression de ses alliés, le président américain Joe Biden a ouvert la porte à un maintien des soldats sur place au-delà du 31 août, tandis que depuis la prise de pouvoir des talibans mi-août, des milliers de familles se massent près de l'aéroport international de Kaboul pour tenter de quitter leur pays avant cette date.
RED


AUTRES INFOS

Emilie Fiorelli de nouveau en couple avec MBaye Niang

Supposé divorce de Sonko: Abdallah ouvre le feu sur Tange et ses soutiens (Vidéo)

Yémen : Comment les rebelles Houthis ont exécuté neuf personnes

Big Mama en valeur sa derrière

Guinée: Michel Lamah, Chef de l’opération du Coup d’État, arrêté pour...

Volley: le Cameroun gagne le Championnat d’Afrique féminin 2021

Ziguinchor : L'association des coiffeuses et coiffeurs rendent hommage au Président Seydou Sané

TV& RADIOS

Diffusion des images de l’arrestation de Bougazelli: La pertinente analyse d'Abdallah

Le gouverneur de la BCEAO salue l'apport de Charles Konan Banny à l'institution

L'ex député de l'APR, Seydina Fall Bougazelli : «Je suis foutu !»

Les images explosives de l'arrestation du député de l'APR, Boughazelli : Il tente de corrompre les gendarmes

Arrestations de Kilifeu et Simon : Les révélations explosives de Cheikh Bara Ndiaye

Cambriolages, agressions, échanges de tirs avec les gendarmes... Mais qui protège Thierno Amadou Diallo dit Thier ?

Dégradation très avancée du pont Emile Badiane : Un collectif "raisonne" le gouvernement



Recherche