Affaire du "dragon" des Hlm Las Palmas : L'attitude du préfet jugée "irresponsable "

Lundi 23 Septembre 2019

La situation n’a pas changé aux Hlm Las Palmas où la peur est toujours palpable. La mystérieuse «bête» continue de ronfler dans les entrailles de leur domicile et les populations semblent être désarmées après la dernière décision du préfet de Gué­diawaye. Selon le Quotidien, l'autorité  a abandonné la traque et a demandé aux deux familles, qui ont été relogées au stade Amadou Barry de Guédiawaye, de quitter les lieux.

 Une décision que dénonce les propriétaires des maisons occupées par le "Dragon".  «Nous avons marché du stade jusqu’aux Hlm Las Palmas, enfants, femmes, jeunes. Je me demande dans quel pays sommes-nous. Nous n’avons reçu aucune assistance. Nous avons dormi à la belle étoile la nuit du samedi au dimanche», soutient Aliou Seydi, propriétaire de l’une des maisons.


 Bécaye Diop, porte-parole des victimes, alerte : «Ce qui se passe ici est honteux. Voilà un cas où depuis le début, malgré l’intervention des différents services de l’Etat, rien n’est réglé. Aujourd’hui aucune autorité ne peut te faire un rapport sur cette situation, sinon elle se contente de nous lancer qu’il n’y a rien. Nous interpellons le ministre de l’Intérieur pour lui demander s’il a reçu des informations sur cette affaire. On lui dit que la situation est toujours la même.»

Il rajoute : «Nous sommes de grandes personnes et on ne s’amuse pas. Quand des populations ont des problèmes, c’est aux autorités de venir s’enquérir de la situation et de trouver une solution. On leur a confié notre destin, c’est à elles d’assurer notre sécurité. Maintenant, nous sommes obligés de prendre cette affaire en main. Demain si quelque chose arrive c’est de leur responsabilité.  Ils leur ont remis 10 mille francs Cfa pour reconstruire le mur de la chambre qu’ils avaient démoli.» 

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE










Recherche