Vidéo-Massalikoul Jinane : Assane Diouf échappe au lynchage

Samedi 2 Septembre 2017

Décidément, Assane Diouf, n’entend pas se ranger, devant la camera de leral.net, Il a, encore fait parler de lui ce matin à la mosquée Massalikoul Jinane. Tout s’est produit après la prière, quand l’imam a invité les autorités à assister à l’immolation du mouton. 

A ce moment précis, Assane Diouf était accompagné avec l’ancien président, Abdoulaye Wade. Et tout d’un coup, un individu a tenté de franchir les barrières pour aller l’attaquer. N’eut été la vigilance des forces de l’ordre, Assane Diouf aurait passé un sale quart d’heure. Car, elles l’ont protégé pour lui permettre de suivre le cortège de Me Wade. 

Il doit également son salut à Mor Daga Sylla, membre de la cellule de communication qui s’est interposé auparavant, avant d’alerter pour éviter le pire. C’est dire qu’Assane Diouf ferait mieux de raser les murs en par les temps qui courent. 

Il faut rappeler qu’il s’était illustré avec ses injures qu’il proférait à traversles réseaux sociaux contre des autorités et des chefs religieux.  



 Leral.net 



AUTRES INFOS

Anniversaire: le président Macky Sall fête ses 55 ans aujourd’hui !

Voici l’imam qui a été égorgé par son fils

Woré Sarr recadre Abou Lahad Sadaga : « Vous êtes impoli, mal élévé et discourtois»

Le Président de la République Macky Sall dans le pavillon présidentiel de l'AIBD

Ces spécialistes de la santé mentale qui diagnostiquent Donald Trump

Gambie : le renouveau du tourisme un an après Jammeh



Me Abdoulaye Wade : « Pourquoi j’ai donné au plus grand Aéroport moderne du Sénégal le nom de Blaise Diagne.»

Blague de Macron et départ du président burkinabè: «pause technique» ou «incident diplomatique» ?

Macron aux africains: «Vous ne devez qu'une chose pour les soldats français : les applaudir»

Réactions en Afrique sur les réseaux sociaux après le discours d'Emmanuel Macron

Vidéo: Macron humilie le président Burkinabé et ses étudiants "Vous m'avez parlé comme si j'étais le Président du Faso"

Vidéo: Touba met en garde les polémistes, insulteurs et activistes

SAMEDI: Khalifa Ababacar Sall le jour de son jour