Exclusif.net, la vérité

Usine Alantik Sead Food: les travailleurs désespérés, réclament leurs salaires à la direction


Rédigé le Vendredi 9 Juin 2017 à 00:02



L’usine Atlantik Sea Food est sérieusement en difficulté financièrement malgré le tapage médiatique, visant à décamoufler ses manquements. En effet le 07 Juin 2017 les travailleurs de la société Atlantik Sea Food ont brulé des pneus aux alentours de l’usine et même ont dû se bagarrer pour réclamer des arrières de payements de leurs salaires journaliers.
 
 
L'usine Atlantik Sea Food inaugurée en pompe à Sangalkam par le président Macky Sall au mois de juillet 2016 serait en faillite. En effet en moins de douze mois de fonctionnement, l’usine se retrouve dans des difficultés les plus absolues, malgré les assurances de la direction actuelle de faire de cette plateforme une référence ouest africaine. Les travailleurs de cette usine de transformation des produits halieutiques ont fait une descente musclée hier à l’usine pour réclamer neuf semaines de salaires journaliers. En effet il était prévenu que chaque début de semaine, les travailleurs doivent recevoir leurs dus de la semaine précédente, donc 21 mille FCFA, soit 3 mille FCFA par jour. L’usine a été financée à hauteur de 15 milliards de FCFA. 


Mais aujourd’hui selon certains responsables de l’usine que nous avons joints au téléphone, « Atlantik Sea Food est en difficulté financière, car les choses ne marchent pas ». Un discours tenu par un des responsables Russes devant les travailleurs en colère, il avait promis de payer  ¼ semaine. Les travailleurs qui ont lancé leur plan d’action pour faire face aux agissements de leur patron, Russe Artem Bektemirov, et compagnie, ont demandé l’arbitrage du Chef de l’Etat Macky Sall. Il y a deux jours toute l’usine a été paralysée et les manquements sont énormes. La manifestation des travailleurs a fait fuir leurs patrons Russes vers Dakar pour des raisons de sécurité. Même sonne de cloche chez les contractuels qui craignent que  leur l’IPM (institutions de prévoyance maladie), ne soit pas versée.
 
 

Usine Alantik Sead Food: les travailleurs désespérés, réclament leurs salaires à la direction
L’usine serait en faillite
En réalité, 30 contractuels ont été recrutés et présentés au président Sall. Quelques mois plus tard, 15 parmi eux sont renvoyés et les 15 autres deviennent subitement des journaliers. Ils n’ont plus d’assurance ni de protection sociale. Ils sont plutôt laissés à la merci de l’administration actuelle. Contrairement au plus de 400 emplois promis, c’est plutôt moins de 20 personnes qui y travaillent.

La société vend le produit en Guinée, en Mali et en Guinée-Bissau tout en tirant les bénéfices avec des paiements en liquide qui ne sont déclarés nulle part afin d’éviter la taxation, de cacher le revenu de ses créditeurs et de ne pas rémunérer ses employés. Ce n’est pas fini : les créances impayées de l’usine s’élèvent maintenant à 1,5 milliard de FCFA, y compris les dettes devant la SENELEC, management intérim et les prestataires des services différents.  
 
 

En somme, que de tromperies le 19 juillet 2016 lors de l’inauguration de cette usine. Le mois de mars dernier, Moustapha Tine, président des associations de jeunes de Sangalkam, l’une des premières victimes des agissements de Bektemirov, avait demandé un audit de cette entreprise. « On ne peut pas investir plus de 15 milliards dans cette entreprise et se retrouver dans cette situation désastreuse. Ça ressemble à une escroquerie et aucune démarche n’est entreprise ni auprès de l’administration de l’usine ni auprès du Ministère de la Pêche et de l'Economie maritime, pour la faire fonctionner à plein régime. Nous réclamons un audit de cette entreprise afin de situer les responsabilités », a-t-il demandé.
 
Le problème du versement des salaires est systématique. Celui-ci a été évoqué auparavant parmi d'autres questions concernant l'usine Atlantik Sea Food lors de la réunion organisée par les travailleurs à Sangalkam le 20 Février 2017. Juste après cette réunion plusieurs employés ont été licenciés sans explication de cause. À cet égard les travailleurs ont déposé des plaintes collectives appropriées au niveau du Parquet de Dakar, aussi qu’à l’Inspection Départementale du Travail et de la Sécurité Sociale de Rufisque. La situation est également suivie par le Syndicat.

De notre part, nous espérons que les autorités compétentes fassent un audit objectif, prennent les mesures pour protéger les droits des Sénégalais et ne laissent pas cette situation sans attention adéquate.Toute fois nos tentatives sont restées vaines pour avoir la version d’Artem Bektemirov.
 
Ibrahima Khalil DIEME




1.Posté par Saliou M le 09/06/2017 00:13
Haha, ça commencer à sentir l'audeur de la vérité. On veut amaduer les sénégalais. Mais dieu ne dort pas dé. On verra la suite. Oumar Guye a des soucis et des comptes à rendre

2.Posté par Sara Badio le 09/06/2017 00:23
On ne peut cacher la l'une avec ses bras ce n'est pas l'Usine que Macky avait annoncé des centaines d'emplois mon dieu quelle arnaque ?

3.Posté par Badiène le 09/06/2017 00:27
On ne peut pas confier une digne usine à des avanturiés c'est triste pour le Sénégal. Si tu es blanc, reck on te confie tout.

4.Posté par Moussa diamé le 09/06/2017 00:44
Le Sénégal est un drôle de pays. Tout est orienté vers l'accessoire et pratiquement rien n'est versé dans l'essentiel. On parle, on radote, on blablate, on crée des slogans, on crâne :frustre: :frustre: on continue de voler à tout bout de champ :rigolo: :rigolo: :rigolo: et ON N'AVANCE PAS DANS LE BON SENS :nono: :nono: :nono: :nono: Et malheureusement les populations restent silencieuses, indifférentes et grosses consommatrices tranquilles de toutes les conneries politicardes de ce pays. Et nos politichiens continuent leur cinéma, sans souci, sans problème, sans difficulté mais archi sûrs qu'ils se rempliront les poches de cfa, euros, dollars et qu'ils s’approprieront les meilleurs terres et terrains de notre pays. PAUVRE SENEGAL, très malade de ses chiens de politiciens et de beaucoup de ses chefs religieux véreux.

5.Posté par Saliou Gueye le 09/06/2017 08:28
Il n'y a aucun gouvernement sans problème et en Afrique même en Occident la famille du Président profitera toujours de la situation. Au Sénégal on paie les salaires (contrairement à ce qu'avait dit Wade) il n'y a plus de coupure d'électricité, le pays est stable la preuve il y a pleins d'investisseurs alors soyons positifs et n'écoutons pas les gens qui veulent la place de Macky pour faire pire après
Moi je ne suis d'aucun parti mais j'essaie d'être objectif. Cette usine mérite un audit

6.Posté par T. Tine le 10/06/2017 17:36
Se faire des milliards sur les terres et les ressources maritimes et refuser de payer à ses braves hommes et femmes est une honte. L'état doit imposer ces exploitants de signer des contrats pour les travailleurs. Ce Artem Bektemirov est un vrai escroc


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Octobre 2020 - 07:06 La police de Grand Yoff interpelle 09 vagabonds


Facebook

Casa Sport: Levée des sanctions contre certains supporters du comité "Allez Casa"

Ziguinchor: Le président du "Casa Sport" dévoile les grands projets du club

KAWTEF – Ndella Madior Diouf : « Goor Bouy Barame…. Da Wara Dagg Ay Wéwam Sinon Plaisir $Exuel Dou Ame… »

L'actrice Bidew célèbre son anniversaire avec un message émouvant

Free déçoit déjà: Son internet mobile ne marche pas

Boycott des produits français: Le président du Medef appelle les entreprises à "résister au chantage"

Nécrologie: La journaliste Awa Dabo est décédée

Ziguinchor: Les journalistes à l'école de la "non violence"

Ice Cube et 50 cent soutenant Donald Trump, l'intox tweetée par Eric Trump

SARAH MUTERO: La plus vieille prostituée de Nairobi célèbre sa retraite apres avoir connu 28 mille hommes