Menu

Tensions à la mairie de Ouassadou : les conseillers municipaux prennent des mesures radicales

Mardi 7 Mai 2024

Des tensions éclatent à la mairie de Ouassadou, située dans le Sud-Ouest du département et à proximité de la Guinée-Bissau. Ce lundi 6 mai, des conseillers municipaux ont expulsé certains agents en poste avant de verrouiller les portes et remettre les clés à la gendarmerie. Les motifs invoqués par le porte-parole, Abdoulaye Kandé, conseiller municipal, lors d'une conférence de presse, incluent le manque de considération, de participation aux instances décisionnelles importantes, et le manque de bureaux pour effectuer leurs tâches. Ils soulignent pourtant qu'ils sont légalement élus pour œuvrer au développement de leur commune.

Cette municipalité, où la parité n'a pas été respectée lors des dernières élections municipales, a suscité des controverses. Seul l'intervention de la cour d'appel de Ziguinchor a permis l'intégration des femmes au conseil municipal, suscitant l'opposition des vainqueurs. Depuis, des critiques fusent à l'égard de la gestion administrative du maire. M. Kandé, qui a initié le recours, lance un appel aux autorités pour rétablir l'ordre avant qu'il ne soit trop tard.

Dans un geste préventif, ils ont fait appel à un soudeur pour verrouiller les portes et ont remis les clés à la brigade locale, évitant ainsi le scénario malheureux de Vélingara, où la mairie a été incendiée avec ses registres d'état civil. Ils ont agi discrètement pour éviter toute escalade.

Sans heurts, ils ont plié bagage et ont quitté Ouassadou pour rejoindre Nianao, où le maire de la ville, Souleymane Diallo, les attendait pour apaiser les tensions. Interrogé, ce dernier affirme avoir été pris au dépourvu par les événements et se demande ce qu'ils ont fait de mal pour être expulsés par les populations et même par certains conseillers. "Ce sont mes propres conseillers qui ont agi", alerte le maire, ajoutant qu'il les avait exhortés à ne pas riposter pour éviter le pire.

Selon lui, le maire est seul habilité à déléguer son pouvoir à ses adjoints, et il considère cet épisode comme une manœuvre visant à ternir sa réputation. Ingénieur agronome de formation, le maire affirme qu'il n'y a aucun danger imminent. Le sous-préfet de Pakour, qui sera rencontré dans les prochaines heures, éclaircira la situation dans la commune de Wassadou.

Elhadji Lonka Sabaly
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Kabendou : Un marché central pour booster le développement socioéconomique

"Une fleur en hiver" : Adiouza enregistre à Paris

Hajj 2024 : Départ des premiers pèlerins depuis l'aéroport de Dakar

Anniversaire de Luchy Donald : Un message de gratitude et de foi

Elon Musk en route pour le rachat de "TikTok" : Un Nouveau pari audacieux

Tensions persistantes : La saga Samuel Eto'o-Minsep se poursuit

Nicki Minaj présente ses excuses suite à son interpellation aux Pays-Bas pour une affaire de drogue

Blockout : L'appel au boycott des stars non solidaires avec les Palestiniens gagne la France

Ligue 1 : Teungueth FC champion du Sénégal

Cote Ivoire : 80% des personnes LGBT+ victimes d'Homophobie


Flux RSS

Inscription à la newsletter