Menu

"Setal sunu reew’ : Ousmane Sonko annonce des mesures strictes contre les constructions illégales

Samedi 1 Juin 2024

Le Premier ministre Ousmane Sonko a annoncé, samedi à Sangalkam (Rufisque), que les constructions sur les zones d’évacuation des eaux pluviales ne seront plus tolérées. Toutes les responsabilités concernant les habitations déjà érigées sur des zones non constructibles seront identifiées.

« Notre présence ici est motivée par deux raisons : d'abord, il y a le problème d’assainissement ordinaire d’un quartier où les maisons sont construites sur un site légal, mais où il manque des canalisations, créant ainsi des problèmes pour les habitants », a-t-il déclaré lors du lancement de la journée de nettoyage à Sangalkam, une commune du département de Rufisque.

Selon lui, ce type de problème « peut être résolu facilement » en matière d’assainissement. Cependant, il existe d’autres constructions situées dans des zones non constructibles, des zones répertoriées comme non habitables ou destinées à l’évacuation des eaux pluviales.

« Dans ce cas de figure, la responsabilité de l’État est engagée. Il faut se demander qui a délivré les autorisations de construire pour ces immeubles et certaines habitations qui se trouvent derrière nous. A-t-on bien pris en compte, à l’époque, que ces constructions se trouvent sur une zone non constructible ? » s’interroge le Premier ministre, précisant que ces bâtiments sont érigés sur des sites d’évacuation des eaux pluviales.

« Cette pratique doit cesser ! Nous disons : plus jamais ça ! » a martelé Ousmane Sonko, ajoutant que des autorisations de construire ne doivent plus être délivrées dans de telles situations.

Il a insisté sur le fait que tous ces problèmes « relèvent directement de la responsabilité de l’État » et a assuré que « les mesures nécessaires seront prises pour y remédier ».

« L’administration dispose du code de l’urbanisme, du code des domaines et des plans directeurs d’urbanisme, il est donc inadmissible que des autorisations de construire soient délivrées dans de telles zones », a souligné le Premier ministre.

« C’est la raison de notre venue ici à Sangalkam, nous allons trouver des solutions à court et à long terme », a-t-il assuré.

Il a indiqué que l’État a recensé plus de 3 500 sites de ce genre dans le pays, la majorité se trouvant dans la zone de Rufisque.

« C’est pourquoi nous avons décidé, cette année, avec l’aide de l’Armée nationale, de creuser un bassin de rétention pour recueillir les eaux pluviales qui ont causé beaucoup de dégâts ces dernières années dans cette zone », a annoncé M. Sonko.

Il a ajouté que l’eau récupérée dans ce bassin pourra servir à l’agriculture et au maraîchage dans la zone de Sangalkam et ses environs.

« Ceci est un premier acte et nous allons assainir non seulement notre environnement, mais aussi mettre fin à certaines pratiques en situant les responsabilités à tous les niveaux », a promis le Premier ministre.

Il a symboliquement participé au nettoyage de la zone et a planté un arbre pour contribuer à la préservation de l’environnement.

 
Lisez encore

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 18 juillet 2024 (wolof)

Préparation aux examens : comment mémoriser facilement davantage

Almadies : Amadou Loum Diagne obtient un financement de 81 millions de dollars pour construire des hôtels de luxe

France : Aubameyang quitte l'Olympique de Marseille

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0

Assemblée générale de la FSF reportée : Augustin Senghor évoque une perte de 15 millions FCFA

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 16 juillet 2024 (wolof)

Présidence de la FSF : Senghor en lice pour un quatrième mandat ?

Audition de la FSF par la Cour des comptes: Augustin Senghor brise le silence

Nairobi : Un tueur en série avoue 42 meurtres



Flux RSS

Inscription à la newsletter