Menu






Saccage de l’Ept et du campus social de Thies : Le procureur saisi

Dimanche 12 Juin 2022

Saccage de l’Ept et du campus social de Thies : Le procureur saisi
Le Centre des œuvres universitaires de Thiès (Crous-T) a été frappé au cœur, ce jeudi, par une violente manifestation des étudiants de l’Université Iba Der Thiam de Thiès (Uidt). Ça enrage le patron des œuvres sociales, qui annonce que «force restera à la loi» et les actes de vandalisme perpétrés à l’Ecole polytechnique de Thiès (Ept) ne resteront pas impunis. C’est un engagement de Cheikh Sall, en réponse au saccage du restaurant des polytechniciens et du sabotage du campus social.


Dans les colonnes du journal le  "Quotidien" le directeur du Crous-T promet que les auteurs de la mise à sac du réfectoire de l’Ept, déjà «identifiés», seront arrêtés, punis, conformément aux lois en vigueur au Sénégal. «Nous les avons identifiés. Ils font partie de l’amicale des étudiants. Il y a des présidents d’Ufr et des délégués. Nous avons des vidéos et des photos. Et tous ces fichiers seront mis à la disposition des autorités compétentes. Nous allons prendre toutes nos responsabilités et saisir le procureur mais aussi le Conseil de discipline pour que force reste à la loi. Les dégâts sont énormes, nous ne pouvons pas rester les bras croisés», a-t-il martelé avec force.

Il a déploré que l’Ept, qui ne fait pas partie de l’Université de Thiès, soit «visée» par des étudiants qu’il accuse d’être des «politiciens». Il tonne : «Tant que nous serons là, l’université ne sera pas un terrain propice pour de petits politiciens.» Surtout, qu’estime le patron du Crous-T, «le problème des chantiers non achevés qu’ils avaient posé comme problème, est derrière nous. Les chantiers de l’université ont repris. On a même donné une date pour la livraison définitive de ces dits chantiers aux étudiants. Je me suis activé depuis plus d’une semaine pour la reprise de ces chantiers. Je suis allé au niveau du ministère pour qu’on puisse régler le problème. Nous ne sommes fautifs en rien. Nous avons travaillé par contre pour régler le problème. Ils ne nous reprochent absolument rien». Pour simplement dire, selon Cheikh Sall, que «les motifs de cette grève, c’est autre chose que d’ordre social ou pédagogique». La preuve, fait-il savoir : «Quand ils ont fait leur Assemblée générale, ils ont dit qu’ils sont en conflit avec l’Etat et qu’ils ne pouvaient pas concevoir une grève où ils n’attaqueraient pas une entité de l’Etat. Le Crous devait être mêlé au combat pour plus d’efficacité. Et ils ont raison parce que c’est la partie la plus sensible. Donc voilà la cause essentielle.»


 
R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

"Macky est à son premier mandat de cinq ans", selon son beau-frère Mansour Faye

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Ziguinchor : 72 sans eau Guy Marius Sagna et cie déposent une demande d'explication auprès du responsable de SEN Eau

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique

Djanii Alfa : « il n’y a personne qui pourra m’empêcher de rentrer en Guinée »


Flux RSS

Inscription à la newsletter