Menu







Retour de Succès Masra au Tchad : ce que contient l’accord avec Mahamat Idriss Déby

Samedi 4 Novembre 2023

Succès Masra est finalement rentré ce 3 novembre au Tchad, pays qu’il avait quitté au lendemain des manifestations sanglantes du 20 octobre 2022. En exil depuis, l’opposant avait planifié un retour à N’Djamena mi-octobre avant de renoncer, faute de garanties de sécurité suffisantes de la part des autorités tchadiennes de la transition. Quelques jours avant la date choisie, un mandat d’arrêt émis contre lui par la justice de son pays avait en effet été opportunément rendu public.

Les discussions avec le gouvernement de transition de Mahamat Idriss Déby Itno n’avaient cependant pas cessé, sous l’égide de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC). Le 31 octobre, celles-ci avaient même abouti à la signature d’un accord entre Succès Masra et le ministre tchadien de la Réconciliation nationale, Abderaman Koulamallah, le ministre congolais de l’Intégration régionale, Didier Mazenga Mukanzu, faisant office de facilitateur au nom du président de la RD Congo, Félix Tshisekedi.

Amnistie générale

Dans cet accord, dont Jeune Afrique a obtenu copie, le gouvernement tchadien s’engage à « faciliter le retour » de Succès Masra à N’Djamena, garantissant sa « sécurité juridique et physique » et « le libre exercice de ses activités politiques ». Ledit retour – dont il était prévu qu’il serait effectué « dans le courant du mois de novembre » – a donc eu lieu ce 3 novembre, trois jours seulement après la signature.

Dans le même document, le gouvernement de transition affirme également qu’il plaidera « en faveur de la suspension du mandat d’arrêt » émis contre l’opposant et ses partisans, et promet d’« initier une loi d’amnistie générale pour tous les acteurs civils et militaires impliqués » dans les événements du 20 octobre 2022. Il poursuivra, selon le texte, ses efforts pour « l’apaisement social », « une transition plus inclusive » et « le dialogue avec les exilés politiques ».


En échange, Succès Masra s’engage à « continuer le dialogue avec le gouvernement de transition après son retour au Tchad » et ce, en vue d’une « solution globale pacifique » et d’« un retour à l’ordre constitutionnel » dans le calendrier décidé par la transition. L’opposant promet de respecter les lois et libertés fondamentales et d’œuvrer pour « l’unité nationale » et « un climat politique apaisé ».

Succès Masra affirme en outre qu’il privilégiera « la concorde sociale et l’appel à l’unité nationale […] en évitant toute forme d’action violente ». La bonne tenue de cet accord sera surveillée par la CEEAC, laquelle a prévu de mobiliser une équipe pour accompagner Succès Masra à N’Djamena. L’organisation sous-régionale pourra être saisie par l’une ou l’autre des parties en cas de non-respect des engagements.
Lisez encore

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Décembre 2023 - 19:40 Rupture du ligament croisé - Bouna Sarr opéré

Vendredi 1 Décembre 2023 - 13:36 Le maître du JEU !






AUTRES INFOS

Vidéo : La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du vendredi 01 Décembre 2023 (wolof)

Koffi Olomide surnomme sa fille Kenaya Olomide, « Miss Keke »

Russie : la Cour suprême bannit le «mouvement LGBT» pour extrémisme

CAN 2024 (F) : le Sénégal corrige l'Egypte

Le message de Mariam BA LAGARÉ aux guinéens

Tube "Lonkotina" : Mia Guissé dévoile la face cachée du tournage

Nantes : fin de saison pour Ignatius Ganago

Vidéo : La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 30 Novembre 2023 (wolof)

Ligue des Champions : match fou entre Galatasaray et Manchester United (3-3)

Ligue des champions : le Real Madrid s’offre le Napoli


Flux RSS

Inscription à la newsletter