Exclusif.net, la vérité

Rétention des cartes d’électeur: BBY Grand Yoff parle de « Mensonges » de l’opposition


Rédigé le Mercredi 19 Juillet 2017 à 15:15



Rétention des cartes d’électeur: BBY Grand Yoff parle de « Mensonges » de l’opposition
L’opposition accuse chaque jour le pouvoir d’avoir retenu les cartes des personnes soupçonnées de voter contre le pouvoir du président Macky Sall. La coalition présidentielle section Grand Yoff, dément toute information de rétention de cartes d’électeurs.

Pour Ibrahima Pouye, porte parole de l’APR, qui animait un point de presse hier au siège de RTAS,  que c’est un mauvais procès qu’on est en train de faire à Benno Book Yaakaar. « L’opposition sait très bien qu’elle sera battue partout au Sénégal, c’est pour cela elle des poux pour saboter notre victoire au soir 30 juillet prochain » a-t-il théorisé. Par ailleurs, ce jeune responsable soutien, qu’il y’a beaucoup de cartes qui souffrent dans les centres de distributions. « Ces responsables de l’opposables qui salissent nos noms dans la presse, n’ont qu’à plutôt demandé à leurs militants d’aller cherche leurs cartes car il y’a des centaines de millier de cartes qui souffrent dans les centres. » Face à la presse, les jeunes de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) de Grand Yoff ont vivement regretté les incidents qui se sont produits, la semaine passée, dans leur localité et qu’ils qualifient d’ailleurs d’actes barbares et de nature à perturber les populations. Ils ont en effet pointé du doigt le maire de Grand Yoff, Madiop Diop, le maire de la patte D’Oie, Banda Diop, celui de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélémy Dias et d’autres proches de l’édile de Dakar comme Babacar Diop, coordonnateur d’ADK. Lass Badiane, le porte-parole, a déclaré que l’attitude responsable des autorités attaquées bien qu’appartenant à la coalition au pouvoir ne saurait être assimilée à une faiblesse. « Nous mettons en garde contre toute tentative des adversaires politiques de porter préjudice à leur intégrité physique », a fait savoir Lassana Badiane. Sur la volonté de certaines autorités à retourner dans les lieux de l’incident, il estime que Grand Yoff n’est la chasse gardée de personne, car, rappelle-t-il, ces politiques, qui sont en campagne, ont le droit d’aller où ils veulent. Convaincus que les échos leurs sont favorables, ces jeunes invitent militants et populations de Grand Yoff à œuvrer dans la paix. « La justice restera debout pour le triomphe de l’Etat de droit. Ceux-là qui n’ont d’argument que la violence, apprendront que rien ni personne ne saurait intimider les militants de BBY ni détourner la volonté populaire », a sommé M. Badiane.
 Ibrahima Khalil DIEME



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 22:18 Trois autres proches de Macky limogés


Facebook

Charlie Hebdo provoque la Turquie avec une carricature de leur président de la république

Casa Sport: Levée des sanctions contre certains supporters du comité "Allez Casa"

Ziguinchor: Le président du "Casa Sport" dévoile les grands projets du club

KAWTEF – Ndella Madior Diouf : « Goor Bouy Barame…. Da Wara Dagg Ay Wéwam Sinon Plaisir $Exuel Dou Ame… »

L'actrice Bidew célèbre son anniversaire avec un message émouvant

Vidéo: Les images satellites de l'explosion d'une pirogue au large de Dakar

Free déçoit déjà: Son internet mobile ne marche pas

Boycott des produits français: Le président du Medef appelle les entreprises à "résister au chantage"

Nécrologie: La journaliste Awa Dabo est décédée

Ziguinchor: Les journalistes à l'école de la "non violence"