Exclusif.net, la vérité
Accueil
Envoyer à un ami
Partager

Remaniement ministériel : vers la création d’un ministère du pétrole, ces hommes qui vont devoir attendre le prochain train

Mercredi 16 Août 2017

Certitude donnée, les hommes de la Première Dame ne bougeront pas, Mame Mbaye Niang, Mbagnick Ndiaye, Souleymane Jules Diop, tout comme les ministres de Mor Ngom, entre autres, Abdoulaye Elimane Kane, resteront inamovibles. De sources concordantes, Aminata Niane (ex Dg de l’Apix sous Wade) fera son apparition dans ce nouvel attelage gouvernemental du fait de son expérience et de ses qualités techniques et managériales. Ces mêmes sources révèlent que le Ministère de l’Intérieur pourrait avoir un nouveau patron, mais le nom de Me Ousmane Ngom est loin d’être sur la liste des candidats sur la ligne de départ.

Macky Sall travaille sur un autre profil pour cette fonction stratégique. En plus clair, les ministères de souveraineté ne connaîtront pas de liftings, sauf si le Président désire corriger un peu sa stratégie en diplomatie internationale qui connait quelques couacs, surtout sa politique de règlement des conflits. En effet, sur tous les dossiers auxquels il s’est frotté, les résultats ont été catastrophiques du fait des ratés dans les premiers jalons mal posés par le Ministre de tutelle, mais là encore, le nom de Cheikh Tidjane Gadio n’est pas cité parmi les potentiels successeurs de Mankeur Ndiaye. Il apparaît aussi sur nos tablettes l’installation sur la table du Conseil des ministres de Me Aïssata Tall Sall, et là encore il y’a anguille sous roche, car seule l’estampille de Tanor Dieng pourra donner droit à la dame à une entrée dans le parvis.

D’autres noms résonnent aussi dans l’oreille du Président, Abdoulaye Baldé, Guirassy, Aminata Lô, ou encore le départ de Eva Marie Cole Seck, même si cette dernière aura fait un bon boulot dans le département de la santé.

Dans le cabinet du Président qui a subi beaucoup de “désordre” et d’incongruité, surtout sur la coordination des activités de la présidence ou encore sur la grande division du personnel, ce dernier scindé en de petits clans, il y aura à n’en point douter un grand toilettage pour préparer activement les échéances à venir.

Quant au ministère du pétrole qui fera son entrée dans la physionomie du gouvernement, le nom du premier occupant reste verrouillé, comme à la primature, la personne qui aura l’insigne honneur d’occuper cette fonction, aussi stratégique, sera bien évidemment un homme à tout faire pour Macky Sall.

En grosso modo, nous allons dans les jours à venir vers un gouvernement New look version Dionne, puisque ce dernier se présente comme un indéboulonnable du fait de sa loyauté aveugle et de sa fidélité désintéressée envers Macky Sall.

Cela n’empêche qu’aux portillons de la présidence, le lobbying fuse de partout, les transhumants comme les alliés de première heure attendent tous un retour sur investissement ; les déceptions seront certes nombreuses de part et d’autre, mais les couloirs que peut emprunter Macky Sall pour caser tout le monde demeurent ouverts, car il le sait, d’ici 2019, il ne doit fâcher personne, second mandat impose.

Dakarmidi.net
.