Menu

Rébellion du M23 : Tshisekedi dénonce une "agression flagrante" contre la RDC

Dimanche 30 Juin 2024

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, s'est exprimé dans la soirée de samedi à ce dimanche 30 juin, à l'occasion du 64e anniversaire de l'indépendance de son pays. Cette date symbolique intervient alors que l'armée congolaise fait face à des difficultés dans l'est du pays. Vendredi 28 juin, les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont pris le contrôle de la ville stratégique de Kanyabayonga au Nord-Kivu. En plus de cette crise sécuritaire, le président a également abordé les questions socio-économiques de la RDC.

 Sécurité dans l'Est du Pays

La situation sécuritaire dans l’Est a dominé le discours du président Tshisekedi. Il a évoqué le Conseil supérieur de défense, convoqué quelques heures plus tôt, au lendemain de la prise de Kanyabayonga par les rebelles du M23.

« Ce qui se passe à Kanyabayonga, à Kayini, aux villages du sud de Lubero ainsi que dans les territoires de Rutshuru, de Nyiragongo et du Masisi constitue une agression flagrante contre notre souveraineté nationale et la paix de notre peuple. Nos vaillants soldats sont en première ligne et ensemble nous triompherons de cette agression injustifiée. Des instructions claires et fermes ont été données pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale de notre pays », a-t-il déclaré.

Le président a également ordonné au nouveau gouvernement d'investir prioritairement dans le renforcement des capacités de l'État à sécuriser le territoire et la population, en allouant 20 % du budget annuel sur les cinq prochaines années à cette fin.

Réactions aux justifications du M23 et du Rwanda

Le M23 et Kigali justifient la crise par le massacre supposé de populations rwandophones dans l’Est congolais, ce que le président Tshisekedi a qualifié de prétexte infondé : « Les justifications brandies par les auteurs connus de cette agression sont manifestement dénuées de tout fondement. »

Questions socio-économiques

Sur le plan économique, le président s’est voulu optimiste. Il a assuré que les perspectives économiques restent favorables malgré l’inflation et la dévaluation de la monnaie nationale face aux devises étrangères. Il a néanmoins reconnu les difficultés sociales auxquelles font face les Congolais.

« Rien n’arrêtera ma détermination à y apporter des solutions idoines et urgentes. J’instruis le gouvernement à prendre des mesures nécessaires pour alléger le coût du panier de la ménagère et améliorer le pouvoir d’achat de la population », a affirmé le président.

Infrastructures

En ce qui concerne les infrastructures, Félix Tshisekedi a mis en avant son programme « minerais contre infrastructures », conclu avec un groupement d’entreprises chinoises, et relancé après renégociation. Il a exprimé sa confiance en ce programme pour soutenir le développement infrastructurel du pays. Ce discours de Félix Tshisekedi reflète la complexité des défis auxquels la RDC est confrontée et souligne la détermination du président à améliorer la sécurité et les conditions de vie de ses citoyens.
Lisez encore

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Nécrologie : Sidiki Diabaté annonce le décès de son père

Didistone Olomide : « Ceux qui aiment la solitude sont ceux qui ont payé cher la fausse compagnie »

FPO : Serge Malou limogé

Média : Babacar Ndiaye, animateur à la RTS, porté disparu

Summertour 2024 : Youssou Ndour et son groupe débutent à Mallorca

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 18 juillet 2024 (wolof)

Préparation aux examens : comment mémoriser facilement davantage

Almadies : Amadou Loum Diagne obtient un financement de 81 millions de dollars pour construire des hôtels de luxe

France : Aubameyang quitte l'Olympique de Marseille

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0



Flux RSS

Inscription à la newsletter