Menu

Qui sont ces femmes qui soutiennent Adji Sarr ?

Jeudi 8 Avril 2021

La célèbre animatrice Aida Patra en compagnie d'une dizaine de femmes leaders ont tenu un sit-in ce mercredi. Objectif : réclamer justice pour toutes les femmes qui ont été victimes de violences en l’occurrence Adji Sarr. A la place de l’obélisque où s’est tenu l’évènement, les femmes toutes de blanc vêtues ont étalé leurs doléances sur la place publique.

« Aujourd’hui nous sommes là pour dire au peuple sénégalais et au peuple africain que cela doit arrêter les violences faites aux femmes. Nous les femmes, nous sommes fatiguées, on nous déshonore, on nos tue, on nous frappe. Nous sommes fatiguées on a beaucoup parlé, on a tellement parlé sur les réseaux sociaux, à la télé mais nous ne voyons personne », a fait savoir Aida Patra. L’ex animatrice appelle tout le monde afin que leurs causes soient défendues « nous voulons parler au peuple, aux opposants, au Président de la République, aux chefs coutumiers et religieux parce que là on ne tient plus nous sommes fatiguées, il faut qu’on nous respecte. » soutient-elle.


 
Présente à la manifestation, Koura Ndiaye plus connue sous le nom de « Koura Macky » a également lancé son cri de cœur. L’éminente femme de la diaspora estime que la femme est considérée comme étant faible partout en Afrique particulièrement au Sénégal. Raison pour laquelle ce sit-in a été créé en vue de leur réclamer justice. A l’en croire, l’affaire Adji Sarr est un déclic. « Nous étions déjà en colère car on nous torturait déjà et nous tuait et violait nos enfants. Le cas Adji Sarr est un déclic », déclare l’initiatrice de « justice for african ladies ». Poursuivant ses propos : « C’en est assez ! On veut justice pour nous, on en a marre qu’on nous utilise. On revendique nos droits et devoirs pour que la justice soit avec nous quand ça ne va pas » déclare-t-elle. Enfin, les femmes demandent de l’aide à tous les chefs d’Etats africains afin de combattre les violences qui leurs sont faites.

Il faut ajouter que d'autres femmes ont refusé de décliner leur identité pour des raisons de sécurité. 

Avec IGFM
La Redaction




AUTRES INFOS

Elle traite son voisin de "Goordjiguène" et lui verse du café

Assemblée nationale : Le directeur financier emporté par le Coronavirus

Présidence de la FSF : Mady Touré tacle encore Augustin Senghor

Une femme de 40 ans violée à tour de rôle par un groupe

Brésil: Une fille de 15 ans meurt durant des relations sexuelles dans une voiture

RTS : Imam Ousmane Gueye est décédé

Encore une victime du COVID- Aminata Tall perd son garde du corps, Pape Ndao


Recherche