Exclusif.net, la vérité

Présidentielle Française: Emmanuel Macron s'en prend à Jean Luc Mélenchon


Rédigé le Samedi 29 Avril 2017 à 00:08



Après plusieurs jours de suspense, Jean-Luc Mélenchon a fini ce vendredi par acter son souhait de ne donner aucune consigne de vote pour le second tour. Face à ce silence, jugé assourdissant par une partie de la gauche, Emmanuel Macron était jusque-là rester discret.
En meeting dans la Vienne quelques heures après l'ultime déclaration du leader de la France insoumise, le candidat d'En Marche! s'est pour la première fois agacé du refus de faire barrage au FN. Il a notamment estimé que Jean-Luc Mélenchon faisait là une faute «lourde».

Mélenchon «a trahi les siens»

A Châtellerault, lors de cette réunion publique retransmise dans 50 autres villes, Emmanuel Macron a plus exactement parlé de «deux fautes profondes» de l'ex-candidat à la présidentielle. «La première c'est de ne pas avoir l'esprit de distinction. Nous avons de nombreux désaccords (avec Jean-Luc Mélenchon, ndlr) que j'ai toujours assumés. (...) Mais nous partageons une chose, c'est d'être attachés (à) pouvoir débattre de ces désaccords dans un cadre républicain», a-t-il d'abord souligné. «C'est une différence avec le Front national et il l'a oublié ! C'est une faute grave, lourde !» s'est-il exclamé.



Facebook

Vidéo: Ndella Madior Diouf traite l'impuissance sexuelle chez les hommes

Décès du ministre Moctar Kébé à Kolda: Mameboye Diao est allé présenter ses condoléances

Ziguinchor: Alioune Badara Ndiaye Président du mouvement "Aŕr sa rèw" a perdu sa maman

Ziguinchor: L'association "Djimbéring agro Bussiness" forme 24 entrepreneurs

08 ans après la mort de Kadhafi, l’enfer règne en Libye: Plusieurs pays menacés

Ziguinchor: inauguration du nouveau siège de la ligue de basket-ball

Ziguinchor en deuil ! Abdoul Aziz Ndiaye est décédé

Mame Diarra Mbaye enflamme la toile avec ses nouveaux clichés

Ndella Madior sur la réaction de sa fille: «Elle n'aurait pas dû faire ce commentaire...»

La basketteuse portée disparue à Pikine: La police doute sur la thèse de l'enlèvement