Pourquoi les présidents africains s'accrochent-ils au pouvoir ?

Lundi 18 Septembre 2017

Le continent semble s'être fait une spécialité des présidences sans fin. Une tendance historique bien réelle qui est critiquée mais aussi parfois exagérée.

• Les présidents africains sont-ils inoxydables?

Ça ne fait aucun doute: l'Afrique est la spécialiste des présidents indéboulonnables. Sur les 10 chefs d'État qui affichent le plus long règne au monde, 9 sont africains, le cas particulier des monarchies constitutionnelles mis à part. Teodoro Obiang Nguema, le numéro un, préside depuis 38 ans aux destinées de Guinée équatoriale. Il est suivi de son voisin camerounais, Paul Biya (34 ans), et de l'Ougandais Yoweri Museveni (31 ans), tout juste réélu. Seul se glisse dans cette liste, comme une exception pour confirmer la règle, Noursoultan Nazarbaïev, avec ses 27 ans à la tête du Kazakhstan.


Et encore pourrait-on ajouter à cette énumération le Congolais Denis Sassou-Nguesso, qui cumule 33 ans de présidence en deux temps. Quant aux tenants des records, Omar Bongo et Mouammar Kadhafi (41 ans chacun), ils sont morts depuis peu, comme le Togolais Gnassingbé Eyadema et ses sept mandats. Cependant, la tendance à ces présidences à vie s'effrite nettement. Certes au Rwanda, Paul Kagame, au pouvoir depuis 1994, vient de modifier la Constitution qui l'autorise désormais à rester aux commandes jusqu'en 2034. Le Congolais Joseph Kabila, de son côté, multiplie depuis un an les manœuvres pour repousser la date d'une élection à laquelle il n'est pas ...
Le figaro

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Septembre 2018 - 16:51 Le porte parole des Tidianes parraine Macky

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE









exclusif.net, site politique pour l'Afrique