Menu

Pêche illicite : Les directives du Président Faye au gouvernement

Mercredi 8 Mai 2024

: Le Président Bassirou Diomaye Faye met l'accent sur la préservation des ressources halieutiques et le développement de la pêche artisanale

Lors du Conseil des Ministres de ce mercredi, présidé par le Chef de l'État, le Président Bassirou Diomaye Faye a souligné l'importance cruciale de l'industrie de la pêche pour le développement économique et social du Sénégal. Il a notamment mis en avant le rôle vital de la pêche artisanale en tant que source majeure de revenus pour de nombreux Sénégalais.

Dans ce contexte, le Chef de l'État a exhorté le Gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les ressources halieutiques et soutenir les professionnels de la pêche artisanale. Il a ainsi appelé à une révision du Code de la pêche maritime, ainsi qu'à une application rigoureuse de ce dernier. Une attention particulière a été portée à la lutte contre les activités de pêche illicite, avec une demande d'un renforcement des dispositifs en place.

Le Président Faye a également insisté sur l'urgence de définir une politique nationale de gestion durable des ressources halieutiques, impliquant activement les chercheurs et des partenaires spécifiques. Il a salué la récente publication par le Ministre des pêches de la liste des navires autorisés à pêcher dans les eaux sénégalaises, tout en rappelant l'importance de la transparence dans la gestion du secteur.

Dans cette optique, une série de mesures a été annoncée, comprenant un audit du pavillon sénégalais et une évaluation des accords et licences de pêche. De plus, le recensement et l'évaluation des interventions de l'État dans le secteur des pêches seront réalisés, avec un accent particulier sur le renouvellement et la sécurisation de la flotte de pirogues artisanales.

Le Chef de l'État a également chargé le Premier Ministre d'organiser des consultations avec les acteurs du secteur afin de définir un programme d'urgence pour relancer la pêche artisanale et développer la pêche industrielle.

Par ailleurs, le Président a souligné l'importance du développement de l'aquaculture comme source d'emplois, avec la mise en place de centres et stations aquacoles à travers le pays.

Enfin, le secteur agricole a été évoqué comme étant essentiel pour la souveraineté alimentaire, la croissance économique et la création d'emplois décents. Dans cette perspective, une politique de soutien et de relance des structures coopératives a été annoncée, avec la nomination d'un secrétaire d'État aux Coopératives et à l'Encadrement paysan.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

L'Éclatante Mamy Sora : Quand l'audace vestimentaire rencontre la confiance en soi

Syrie: l'épouse du président Bachar el-Assad atteinte de leucémie

Iran: début des processions funèbres pour le président Raïssi

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 21 mai 2024 (wolof)

Biens Mal acquis : Cheikh Bara Ndiaye enfonce l'ex ministre Thèrèse Faye Diouf (vidéo)

Au Maroc, cinquième mois de grève dans les facultés de médecine

Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Interdit d’antenne à la RFM : Sidath Thioune réagit enfin ! (vidéo)

Bravador : L'Influenceur Ivoirien au Service d'Ousmane Sonko

Nécrologie : Décès de l'artiste Bah Moody


Flux RSS

Inscription à la newsletter