Menu

Pape Mamaille Diockou sur les arrestations arbitraires : «Il faut réduire les pouvoirs du procureur »

Mercredi 25 Janvier 2023


Le Président du mouvement politique "Sénégal NAFA", Me Pape Mamaille Diockou, a annoncé la participation de son jeune mouvement sur le plateau de Walf TV à la présidentielle de 2024. La robe noir n’exclut pas de nouer une alliance avec le parti Ousmane Sonko.
 
 
« Je ne connais pas Ousmane Sonko, que je n’ai jamais rencontré et on n’a même pas un ami commun mais pour l'intérêt du Sénégal le mouvement  politique "Sénégal NAFA" n’exclut pas de nouer une alliance avec le Pastef. Nous sommes ouverts pour ce partenariat » Il a, au cours de l’édition du soir de Walfadjri, dénoncé l'utilisation de la justice pour éliminer un adversaire politique. “J'apporte tout mon soutien à Ousmane SONKO. Le Sénégal de feu Keba Mbaye mérite mieux. La justice ne doit pas être instrumentalisée pour fausser le jeu de la démocratie. Le  Peuple souverain aura le dernier mot", prévient Me Pape Mamaille Diockou. Le doyen des juges d'instruction, Omar Maham Diallo a inculpé et placé sous mandat de dépôt le rappeur Mor Talla Guèye alias Nit Doff.  Pour Me Pape Maille Diockou, le procureur a trop de pouvoir au Sénégal. « Les propos de Niit Doff sont des propos d’indignation par rapport à la situation qui prévaut dans le pays. Et dans cette démocratie, on peut bel et bien montrer sa colère par rapport à une situation. C’est au Sénégal seulement qu’on voit le système de renvoi du parquet. 48 heures de garde à vue c’est trop, et si la justice a tort sur lui, l’État ne peut pas l’indemniser. Il y a trop de cas au Sénégal. Ce que les Sénégalais doivent plaider tous, c’est la réduction des pouvoirs du procureur et des juges d’instruction », a-t-il dit avant de démontrer : « En France, un juge d’instruction qui avait 27 ans a envoyé des pères de famille en prison parce qu’ils ont été accusés par des jeunes filles, sans preuve, de pédophilie, après quand on a su que les accusations étaient fausses, il y a une réforme qui a conduit à la réduction de leur pouvoir. Au Sénégal, ça doit être ainsi. Si le procureur décide d’infliger un mandat de dépôt à une personne, il doit passer par le juge de liberté à la détention pour qu’il y ait débat contradictoire entre le parquet et les avocats de la défense. Niit Doff ou un autre citoyen ont des adresses, et peuvent revenir demain répondre à la justice. » L'activiste a passé sa première nuit à la citadelle du silence. Il est poursuivi pour trois chefs d'accusation dont diffusion de fausses nouvelles, outrage aux magistrats, menaces de mort sur les autorités judiciaires. Pour rappel, Nit Doff a été interpellé par les éléments de la sûreté urbaine après un live qu'il avait tenu sur les réseaux sociaux.
 
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 18 Avril 2024 (wolof)

Le scandale de Rio : Une femme tente de manipuler son oncle décédé pour de l'argent

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du mercredi 17 Avril 2024 (wolof)

Evan Ndicka de l'AS Roma : Aucune pathologie cardiaque, mais un traumatisme thoracique

Mamy Sora, "Top Modèle et Femme Authentique"

Diomaye à Tivaoune : les nouvelles images...

Diomaye chez le Khalif Général des Mourides : Les nouvelles images

Sénégal : l'aéroport international de Cap-Skirring certifié

Une tonne de cocaïne saisie à Kidira : l'OCRTIS hérite de l’enquête

Parti Rewmi : Un grand responsable quitte Idy


Flux RSS

Inscription à la newsletter