Menu




Ousmane Sonko un insulteur d’élite: PASTEF est le nom théâtral de son parti

Lundi 29 Mai 2017

Quand on a l’obsession de la fiscalité, du pétrole et du Gaz, on est soi-même inféodé à l’argent. C’est le mal d’Ousmane Sonko dont l’ombre surgit du logis ténébreux des insulteurs d’élite ! Inspecteur des Impôts et Domaines, il est chevaleresque. Bravo ! Il a plongé dans l’arène politique. 

Encore Bravo ! PASTEF est le nom théâtral de son parti, un parti qui ne s’illustre encore par aucune proposition d’avant-garde pour un Sénégal meilleur. C’est triste ! Quand un jeune qui s’invite au renouvellement du personnel politique national s’en montre inapte. 

Sonko n’a que des galéjades sur la fiscalité, le pétrole et le gaz. Radié, certes à tort, il eut l’événementiel et l’acclamation, les deux conditions de la notoriété publique, mais il sentit qu’il lui reste la consécration. Le pétrole est son sujet. Il en hâble trop et en fait perdre le goût en illustrant des limites et un gros manque d’ambitions. Chaque jour Sonko infeste des stipulations labyrinthiques et infecte des données qu’il ne maîtrise pas, épiant des forfaitures à faire endosser à tierce personne et insulte des journalistes !

Balourdise d’un bellâtre ou ignorance d’un néophyte

Dans l’arène politique sénégalaise, on clopine quand on a pour programme que l’insulte et les accusations calomnieuses. Les Sénégalais abhorrent l’injustice. Mais ils détestent les mystificateurs à gage et maudissent les boutefeux qui trichent en se laissant aller à la facilité. Le Pétrole et le Gaz ne sont pas encore trouvés et voilà qu’on intoxique comme si le liquide coule à flot. 

On ne parle pas de Wade, le semeur de la forfaiture dont la forfaiture politico-familialo-monarchique entamée avec le Pétrole en 2011 a avorté en 2012. Certes, il a laissé au Sénégal des avancées sublimes, des infrastructures et des édifices sonores au haut desquels parle le génie national. Mais il a, avec son fils, légué des pratiques d’imposteurs qui doivent cesser. Le Sénégal dispose depuis longtemps d’un potentiel en hydrocarbure et l’Etat Diouf a, dès le 08 Janvier 1998, élaboré une Loi organique qui élabore un Code pétrolier clair.

Ce pays étant un Etat de Droit, trôner à la tête d’une Institution ne disculpe personne à l’heure de la reddition des comptes. Une position partisane ne doit, donc, amener aucun responsable politique, ni aucun néophyte en quête de présence politique, à occulter les forfaitures des uns en accusant les autres parce que c’est leur camp que l’on combat. Sonko et ceux qui parlent du Pétrole trichent en taisant la responsabilité de Wade et de son fils qui ont eu une complicité louche avec Aliou Sall. 

Ni Macky, ni le PM, ni Aly Ngouille, ni Thierno Alassane n’ont signé, le 08 Décembre 2011, le Protocole d’Accord avec Pétro-Tim Ltd qui n’existait même pas. Ce Protocole a été signé par Karim Wade, Ibrahima Mbodji, DG de la Compagnie Pétrolière du Sénégal et un Wong Joon Kwang, prétendu DG de Pétro-Tim. Le Premier ministre s’appelait Souleymane Ndéné Ndiaye. Aliou Sall comme une mouche-qui-coche s’est intrus dans cette histoire en mettant à profit sa présence à l’Ambassade du Sénégal en Chine.  Il faut oser les évoquer !

Qui a signé le 17 Janvier 2012 ?

Quand Macky Sall s’installait le 03 Avril 2012, Wade et Karim qui croyaient qu’ils ne quitteraient jamais le Pouvoir, avaient déjà fomenté la conspiration du Pétrole le 17 Janvier. Souleymane Ndéné qui était le Premier Ministre et Abdoul Mbaye qui l’a remplacé ont leur responsabilité à ne pas taire.

La République n’étant pas une pagaille, Macky, au nom de la continuité de l’Etat, a hérité du dossier tel qu’il a été conçu avec ses bévues, scandales et forfaitures pour procéder aux rectifications. Ce décret de  Wade n’avait même pas été numéroté, ce qui est un scandale d’Etat que la lucidité n’a même pas permis aux accusateurs de Aly Ngouille de s’en rendre compte.

Le Ministre Aly Ngouille a été cité insidieusement dans un rapport où son nom ne figure pas. Quelle honte pour le calomniateur ! Aucun rapport ne le cite. Les responsables cités comme responsables de cette ignominie sont Karim Wade et le reste de la Wadie dans laquelle s’est invité Aliou Sall, dut-il être le petit-frère du Président de la République. Sonko et les sycophantes encagoulés épargnent Karim et Abdoul Mbaye parce qu’ils sont de l’opposition. Ce qui est certain est que Macky doit prendre ses responsabilités. Les rectifications sont en cours. Des clarifications sont apportées. 

Que rien donc ne soit plus comme avant pour que cessent impostures et intoxications. A Sonko, Chef de parti, il est invité de diversifier sa parole politique : agriculture, emploi, promotion humaine, justice, sécurité et santé publique, éducation et formation professionnelle, entre autres, sont les urgences nationales. Le Sénégal n’a pas encore vu du pétrole pour qu’on accuse et étale des faussetés !

Le Piroguier
La Redaction


1.Posté par sonkonu le 29/05/2017 22:23
Sonko est malhonnête. il a attaqué les journaliste qui l'ont aidé à se faire. C'est la décente aux en fer. Ce n'est n'est que le début du commencement



AUTRES INFOS

“Cinq ans déjà”: Céline Dion rend hommage à son mari René

VIDEO: Une "Citroën C4" prend feu à hauteur de Cambérene

Lutte contre la covid19 : Les évêques du Sénégal ont échangé avec Macky

Signal ou WhatsApp : Voici ce qui les différencie et comment les choisir

L'artiste Guigui Sarr met en avant sa forme et laisse un message

De Toulouse à Paris, où est passée Diary Sow ?

"Petroafrica21" : L' Expert Pétrolier, Ibrahima Bachir Dramé, panéliste très attendu à Tunis

TV& RADIOS

Dernière minute: Ça chauffe à Ziguinchor, la population manifeste contre...(REGARDEZ)

France: L'élève Diary Sow retrouvée ?

Rebondissement dans l'affaire Diary Sow, cette française révèle : "On a pris le métro ensemble..." (REGARDEZ)

Covid-19, le nombre de cas augmente: 288 nouvelles contaminations, 33 cas grave, 4 décès...

Pr Mamadou Diarra Bèye alerte: «La situation est difficile...Près de 300 cas sévères sont dans les CTE et prennent 10 à 15 litres d’oxygène par minute»

Covid-19, Pas de baisse: 245 nouvelles contaminations et 06 décès

Vidéo: Il filme sa femme adultère en pleine action avec son aman




Inscription à la newsletter