Menu




Ousmane Sonko: c'est la fin d'un homme fabriqué par la presse !

Mercredi 24 Mai 2017

Ousmane Sonko est une révélation politique. Son audace, son courage et sa ténacité ont vite séduit l’opinion publique. Il a ébloui les démocrates, les adeptes de la transparence et les militants de la bonne gouvernance et a tourmenté les faussaires encagoulés qui, en guise de réplique, lui ont infligé une injuste radiation de la Fonction publique. 

Toute la Nation en fut choquée. La presse, sentinelle de la liberté, s’est mise aux premières loges de son combat, non en militant de sa cause politique, mais en défenseur des valeurs démocratiques conquises, valeurs à consolider et à protéger. Seulement, le souffle du vent de la médiatisation semble avoir alimenté en lui un certain égocentrisme narcissique qu’il n’est pas arrivé à contrôler.

Dans tous les pays du monde, les organes de presse n’ont pas la même ligne éditoriale. C’est une absolue évidence. Les acteurs politiques ont tous subi des boycotts dans le traitement de leurs activités. Une certaine presse fait subir à des gens de l’opposition comme à des gens du pouvoir ainsi qu’à certaines communautés religieuses et confrériques, une sorte de relégation. C’est un fait et il ne faut point avoir peur de mettre le doigt sur ce fait. On ne peut rien contre les faits, assène l’Académicien Alain Peyrefitte.

Mais en allant jusqu’à parler de journalistes « prisonniers d’argent et inféodés aux puissances d’argent », le nouvel homme politique trébuche et se met au dos la presse sénégalaise. C’est une grosse erreur de communication qu’il vient de commettre. Macky Sall aurait pu dire pire ! Khalifa Sall est combattu par certains organes de presse. En politique, ce n’est pas parce qu’on est applaudi qu’on détient l’unanimité. Dieu même n’a pas l’unanimité, enseignait Seydi Abdoul Aziz Sy Dabakh.

L’essentiel n’est point l’inclinaison d’un organe ou pas, mais le combat et le message du leader lui-même. Que n’a subi Marine Le Pen avec la presse française qui n’est pas dans le sillage de sa ligne politique ? Et cela ne lui a point empêché de se retrouver au 2nd Tour. Ousmane Sonko est un brave et tenace combattant. Mais il a commis une erreur qui risque de lui être préjudiciable !

Domou rewmi





Inscription à la newsletter