Exclusif.net, la vérité
Facebook
Twitter
Mobile
Rss

Moïse Rampino raconte: « On nous a torturé et on faisait nos besoins dans les bouteilles au commissariat »


Rédigé le Vendredi 28 Juillet 2017 à 00:25



Une partie des jeunes militants de Me Abdoulaye Wade arrêtée mardi lors de la manifestation a été relaxée aujourd'hui par le Procureur. L'autre partie, composée d'une dizaine de jeunes, sont déférés à Rebeuss où ils passeront leur première nuit avant leur jugement le 7 Août prochain.  

Joint au téléphone après sa libération, Moïse Rampino nous a raconté le calvaire qu'ils ont vécu au Commissariat Central. Selon Moïse, les trois jours passés au commissariat étaient plus durs que l'enfer sur terre. A l'en croire, ils ont tous été enfermés dans une cellule et les gardes les ont privés de toilette. Moïse Rampino de nous dire qu'ils pissaient et faisaient leurs besoins dans des bouteilles d'eau de 10 litres. Ils sont dormi sans couverture et sans aucune protection des gardes du Commissariat. Moïse Rampino de nous dire que plusieurs jeunes ont été tabassés et torturés durant leur séjour au commissariat central. Moise Rampino qui a dénoncé cette situation, nous explique que beaucoup des jeunes qui ont été arrêtés et déférés à Rebeuss n'ont rien fait à part porter des t-shirts de Me Wade dans des taxis d'où ils ont été exfiltrés avant de les arrêter.   Dakaractu.com
Nous y reviendrons...



Touba: La gendarmerie chez Sokhna Aïda Diallo

Argentine: Un député suspendu pour avoir embrassé le sein de sa femme en pleine...

Guinée-Bissau : la route de la zone 7 devient ′′ Mamadu Buhari Avenue ′′

Guinée-Bissau: Caetano Semedo Avenue devient ′′ Macky Sall Avenue ′′

Reprise des rotations des navires: Les Passagers accueillis à Ziguinchor par les femmes du bois sacré (REGARDEZ)

Mbaye Wade sera t-il inhumé à Touba ?

Le Président Bissau Guinéen fête ses 48 ans aujourd'hui

La maison de Aby Ndour a pris feu

3 moyens de distinguer le coronavirus et le paludisme

INDE: Une femme enceinte "éventrée" par son mari



Facebook