Exclusif.net, la vérité
Facebook
Twitter
Mobile
Rss

Moctar Sourang dénonce : « J’ai été privé de mon droit de vote en tant que tête de liste du département de Mbacké »


Rédigé le Vendredi 4 Août 2017 à 20:13



Moctar Sourang dénonce : « J’ai été privé de mon droit de vote en tant que tête de liste du département de Mbacké »
Ce dimanche 30 juillet, ce qui a été organisé à Touba est tout sauf un scrutin législatif. C’est la conviction de Moctar Sourang, tête de liste départementale de la coalition Mankoo Taxawu senegaal à Mbacké. L’homme politique déclare qu’il «n’y a pas eu d’élections à Touba, mais plutôt un cirque électoral, une mise en scène, une mascarade».
«Il y’a eu à Touba 220 bureaux de vote où il n’y a pas eu d’élection du tout (impliquant 89.641 électeurs) et 55 bureaux ouverts  en début de soirée (impliquant 28.667 électeurs). Ainsi, près de 118.308 électeurs  n’ont pas pu voter. Soit plus que le nombre d’inscrits dans les départements de Matam, de Tamba, de Bakel, de Sédhiou, de Dagana et de Louga. Le nombre d’électeurs qui ont été privés de leur droit de vote à Touba  est supérieur au nombre de votants dans le département de Mbacké lors du scrutin de dimanche, lequel s’élève à 105.919», a déclaré l’homme politique dans un communiqué parvenu à exclusif.net.
 Pour M. Sourang, qui est aussi le Président de l’Union nationale Patriotique, il est clair que «le sabotage du scrutin a été orchestré et planifié en vue de décourager les électeurs de Touba à voter». «Le respect du droit constitutionnel de vote des citoyens de Touba devra se traduire par la validation des votes déjà effectués où la coalition Gagnante Wattu Senegal est largement en tête, nous les en félicitons, et l’organisation d’un scrutin de rattrapage pour les 89.641 électeurs des 220 Bureaux de vote où il n’y a pas eu d’élection du fait de violences condamnables et de l’incurie d’un régime», ajoute-t-il.
M. Sourang estime que les urgences de l’heure, c’est de faire respecter la volonté populaire dans la plupart des départements, particulièrement à Dakar et Mbacké, défendre la démocratie, faire libérer Khalifa Sall, défendre les libertés et nos ressources naturelles «face à un régime qui est prêt à tout et qui ne connait que la logique du rapport de force».


 



Reprise des rotations des navires: Les Passagers accueillis à Ziguinchor par les femmes du bois sacré (REGARDEZ)

Mbaye Wade sera t-il inhumé à Touba ?

Le Président Bissau Guinéen fête ses 48 ans aujourd'hui

La maison de Aby Ndour a pris feu

3 moyens de distinguer le coronavirus et le paludisme

INDE: Une femme enceinte "éventrée" par son mari

Aly Ngouille Ndiaye annonce l’ouverture des espaces culturels publics

Kim Kardashian pourrait divorcer de Kanye West en raison de ses positions sur l’avortement

Tué en Belgique: L'inhumation de Mbaye Wade risque d'être mouvementée...

Leslie Mann ne peut pas garder ses mains sur Cameron Diaz



Facebook