Menu




Me Moussa Diop bouscule Idrissa Seck dans ses fiefs

Mardi 8 Mars 2016


Me Moussa Diop, président du parti politique Alternance Générationnelle/JOTNA, a effectué plusieurs tournées dans la région de Dakar et Thiès, ce week-end, pour sensibiliser les populations à voter massivement Oui. Au cours de ses rencontres, il a débauché des militants de Rewmi de Idrissa Seck qu’il n’a pas manqué de tancer au passage.

La caravane  du parti politique Alternance Générationnelle /JOTNA a sillonné la zone du Lac Rose, où Me Moussa Diop a pu sensibiliser les populations sur l’urgence de voter pour le Oui. Par cette même occasion, il a loué le courage du président de la République. « Je n’ai jamais vu un président qui a demandé à réduire  son mandat, si ce n’est pas Macky Sall. Une promesse faite pendant la campagne et non pendant son mandat en cours. Puisque dans ce pays, il y a la loi, puisque le pays n’appartient pas au  président de la République, il a consulté le Conseil constitutionnel et l’Assemblée nationale. Et depuis que le Sénégal a obtenu son indépendance, la décision du Conseil constitutionnel a été toujours respectée  par le président de la République en place », déclare-t-il. Le Dg de Dakar Dem Dik (DDD) a laissé entendre que « le fait de  respecter la décision du Conseil constitutionnel, c’est militer en faveur de la paix au Sénégal. Si le Non triomphe, au prochain référendum, toutes les activités seront bloquées dans ce pays jusqu’en 2019. »
Parmi ses  leaders de l’opposition, qu’il soupçonne de mener des activités contre leur régime, il cite le président du parti Rewmi, Idrissa Seck. Le Maire de Thiès avait laissé entendre dans une de ses déclarations que le président Macky Sall n’est plus crédible. « Si vous cherchez des menteurs et des gens qui renient leur parole, il faut aller les chercher chez Idrissa Seck. Parce que c’est lui qui passait tout son temps à tromper les gens », peste-t-il. Et de préciser que dans la Commune de Diénéba, un des fiefs du parti Rewmi, il y a débauché des militants. Sur les revirements du président de Rewmi, il rappelle les évènements de 2007. « À la veille des élections de 2007, il avait tissé une coalition avec Tanor Dieng. Au moment où il devrait concrétiser cette alliance, on l’a annoncé à la présidence de la République, à midi. Pendant que Tanor Dieng l’attendait à la maison du parti. Vous pensez que cette personne est sérieuse ? C’est ce même Idrissa Seck qui passait tout son temps à révéler des secrets d’État. C’est lui également qui a dit que son différend avec Abdoulaye Wade serait une affaire d’argent. Il n’est là que pour ses intérêts personnels », martèle-t-il. 
Ibrahima Khalil DIEME
La Redaction


AUTRES INFOS

Modou Gueye : « Un homme ne doit pas jouir avant sa femme »

Nigeria : des jumelles siamoises séparées avec succès

"Expérience" : Maïga signe son retour et rend hommage au président Magnick Diop et ...

Promotion de l’homosexualité: Wally Seck revient sur cette grosse erreur qui avait fait un tollé !

France : 40.000 disparus par an

Sidiki Kaba jure qu'il n'a pas de cabinet d'avocat

Dispute conjugale à Grand Yoff: L’épouse est bien en vie et se trouve à...

TV& RADIOS

Dernière minute: Ça chauffe à Ziguinchor, la population manifeste contre...(REGARDEZ)

France: L'élève Diary Sow retrouvée ?

Rebondissement dans l'affaire Diary Sow, cette française révèle : "On a pris le métro ensemble..." (REGARDEZ)

Covid-19, le nombre de cas augmente: 288 nouvelles contaminations, 33 cas grave, 4 décès...

Pr Mamadou Diarra Bèye alerte: «La situation est difficile...Près de 300 cas sévères sont dans les CTE et prennent 10 à 15 litres d’oxygène par minute»

Covid-19, Pas de baisse: 245 nouvelles contaminations et 06 décès

Vidéo: Il filme sa femme adultère en pleine action avec son aman




Inscription à la newsletter