Menu

Massacre des Palestiniens : Erdogan rompt tout contact avec Netanyahu

Samedi 4 Novembre 2023

Massacre des Palestiniens : Erdogan rompt tout contact avec Netanyahu
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi rompre tout  contact avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et Ankara rappelle son ambassadeur en réaction à l'opération d'Israël dans la bande de Gaza, à la veille d'une visite du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken en Turquie.

"Netanyahu n'est plus quelqu'un avec qui nous pouvons parler. Nous avons fait une croix sur lui", a déclaré M. Erdogan, selon des propos rapportés par les médias turcs. Peu après, la Turquie annonçait le rappel de son ambassadeur en Israël pour consultations, en raison du refus d'Israël d'accepter un cessez-le-feu à Gaza.

Ce n'est que l'an dernier que les deux pays avaient à nouveau nommé des ambassadeurs, après une décennie de relations quasiment gelées. Et ils avaient repris les discussions sur la construction d'un oléoduc, projet soutenu par les Etats-Unis et qui aurait pu lancer la base d'une coopération plus durable entre les deux pays.

Mais samedi, le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé que l'ambassadeur Sakir Ozkan Torunlar avait été rappelé compte tenu "de la tragédie humanitaire en cours à Gaza causée par les attaques incessantes d'Israël contre des civils et le refus d'Israël (d'accepter) un cessez-le-feu". Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Lior Haiat, a dénoncé "une nouvelle mesure du président turc qui se place au côté de l'organisation terroriste Hamas".

Le 25 octobre, M. Erdogan, qui avait rencontré Benjamin Netanyahu pour la première fois en septembre à New York, avait annoncé renoncer à tous ses projets de déplacement en Israël, affirmant avoir été "abusé" par le Premier ministre israélien.

- Blinken attendu en Turquie -

"Vous ne trouverez aucun autre Etat dont l'armée se conduise avec une telle inhumanité", avait-il lancé à propos des représailles menées par Israël à Gaza, après l'attaque sanglante lancée par le Hamas contre Israël le 7 octobre et qui a fait 1.400 morts côté israélien, en majorité des civils.

Il avait également durci le ton vis-à-vis des soutiens occidentaux d'Israël, notamment les Etats-Unis.

Ces annonces d'Ankara interviennent à la veille d'une visite du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken en Turquie. M. Blinken, qui s'est rendu vendredi en Israël et samedi en Jordanie, est attendu dimanche à Ankara pour deux jours, dernière étape de sa tournée dans la région.

Mais la visite s'annonce difficile, et des manifestations sont attendues dimanche en protestation contre le soutien américain à Israël, notamment autour de la base aérienne américain d'Incirlik, dans le sud-est de la Turquie.

- Netanyahu "principal responsable" -

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien a déclaré samedi que 9.488 personnes, dont 3.900 enfants, avaient été tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre avec Israël, qui y mène des raids aériens incessants.

Après la diatribe de M. Erdogan, Israël avait annoncé le 29 octobre retirer tous ses diplomates de Turquie. Mais il avait déjà demandé le 19 octobre à ses diplomates de quitter temporairement le pays par "mesure de sécurité".

M. Erdogan a précisé samedi que la Turquie ne rompait pas ses relations diplomatiques avec Israël.

"Rompre complètement les liens n'est pas possible, surtout dans la diplomatie internationale", a déclaré M. Erdogan.

Il a expliqué que le chef de l'agence turque de renseignement (MIT), Ibrahim Kalin, était le fer de lance des efforts de la Turquie pour tenter de mettre fin à la guerre, via une médiation.

"Ibrahim Kalin parle avec la partie israélienne. Bien sûr, il négocie également avec la Palestine et le Hamas", a déclaré M. Erdogan.

Mais selon lui, M. Netanyahu est le principal responsable des violences et a "perdu le soutien de ses propres citoyens (...) Ce qu'il doit faire, c'est prendre du recul et mettre fin à cette situation".

AFP
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0

Assemblée générale de la FSF reportée : Augustin Senghor évoque une perte de 15 millions FCFA

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 16 juillet 2024 (wolof)

Présidence de la FSF : Senghor en lice pour un quatrième mandat ?

Audition de la FSF par la Cour des comptes: Augustin Senghor brise le silence

Nairobi : Un tueur en série avoue 42 meurtres

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 15 juillet 2024 (wolof)

Finale Copa America : L'Argentine de Messi victorieuse dans un match mémorable

Mame Zé frappe fort : Il critique la gestion de Macky Sall et encourage Diomaye et Sonko...

Euro 2024 : L'Espagne bat l'Angleterre et devient championne d'Europe



Flux RSS

Inscription à la newsletter