Menu

Lettre ouverte au président de la république : Jamais des oubliés de la nation ( Nicolas Silandibithe BASSENE)

Mardi 23 Avril 2024

A son Excellence Bassirou Diomaye Diakhar Faye, Président de la République du Sénégal,

Excellence,
En m’adressant à vous, dans ce moment qui est, chacun le comprend, exceptionnel dans la vie d’un homme. J’éprouve depuis mon plus jeune âge la fierté indicible d’appartenir à une grande, vieille et belle nation, le Sénégal. Je l’aime comme on aime les êtres chers qui nous ont tout donné. Maintenant c’est à votre tour de tout lui donner.

Excellence, ma pensée va aux millions de sénégalais qui vous ont témoigné leur confiance. Je veux leur dire qu’ils vous ont fait le plus grand honneur qui soit à mes yeux en vous jugeant digne de présider aux destinées du Sénégal.
Excellence, ma pensée va aussi à tous ceux qui vous ont accompagné dans cette campagne, à ceux qui ont été emprisonné, maltraités, bâillonnés, tués pour avoir cru en vous et au projet.


Excellence, ma pensée va également à tous les sénégalais qui n’ont pas voté pour vous. Je veux leur dire que par-delà le combat politique, par-delà les divergences d’opinions, il doit avoir pour moi qu’un seul Sénégal qui compte et qui est l’essentiel de notre appartenance sénégalaise.


Excellence, vous êtes tenu d’être le président, de tous les sénégalais sans exception, que vous devez parler pour chacun d’entre nous. Et en démissionnant de vos postes de responsabilités dans votre parti le PASTEF, vous nous assurez,


 Excellence, vous devez savoir que ce n’est pas la victoire d’un Sénégal contre un autre. Il doit y avoir pour vous qu’une seule victoire, celle de la démocratie, celle des valeurs qui nous unissent, celle de l’idéal qui nous rassemble.

Votre priorité sera de tout mettre en œuvre pour que les sénégalais aient toujours envie de se parler, de se comprendre, de travailler ensemble. Le peuple sénégalais s’est exprimé. Il a choisi de rompre avec les idées, les habitudes et les comportements du passé. Vous devez réhabiliter le travail, la justice, la morale, la transparence, le mérite. Vous devez également remettre à l’honneur la nation et l’identité nationale, rendre aux sénégalais la fierté d’être sénégalais.


Il vous faut en finir avec la repentance qui est une forme de haine de soi, et la concurrence des mémoires qui nourrit la haine des autres.Le peuple a choisi la rupture dont vous êtes l’incarnation pour le changement. Ce changement vous devez, Excellence, le mettre en œuvre parce que c’est  le mandat que vous avez reçu du peuple et parce que le Sénégal en a besoin et vous devez le faire avec tous les sénégalais. Le faire dans un esprit d’union et de fraternité. Le faire sans que personne n’ait le sentiment d’être exclu, d’être laissé pour compte. Le faire avec la volonté que chacun puisse trouver sa place dans notre République à tous, que chacun s’y sente reconnu et respecté dans sa dignité de citoyen et dans sa dignité d’homme.

 Tous ceux que la vie a brisés, ceux que la vie a usés doivent savoir qu’ils ne seront pas abandonnés, qu’ils seront aidés, qu’ils seront secourus. Ceux qui ont le sentiment que quoi qu’ils fassent ils ne pourront pas s’en sortir doivent être sûrs qu’ils ne seront pas laissés de côté et qu’ils auront les mêmes chances que les autres.
J’appelle tous les sénégalais par-delà leurs partis politiques, leurs croyances, leurs origines, à s’unir à vous pour que le Sénégal se remette en mouvement c’est nécessaire et c’est aussi un devoir patriotique.

Excellence, vous devrez être un président qui ne se laisse pas enfermer dans l’intolérance et dans le sectarisme, mais à s’ouvrir aux autres, à ceux qui ont des idées différentes, à ceux qui ont d’autres convictions. Je vous conjure Excellence d’entendre la voix  des peuples qui veulent être protégés. Je vous conjure de ne pas rester sourds à la colère des peuples qui perçoivent la JUSTICE non comme une protection mais comme le cheval de Troie de toutes les menaces que portent en elles les relents de liquidation politique à la solde de l’exécutif.
 Excellence, nous voulons que la séparation des pouvoirs ne soit plus une théorie mais une réalité.

Excellence, j’ose espérer l’ouverture de négociations sincères et franches entre l’Etat et le MFDC aboutissant à une paix définitive en Casamance. Pour une bonne entrée en matière je vous conjure la libération de tous les détenus en particulier René Capain Bassène (journaliste) et Omar Ampoï Bodian arbitrairement arrêtés, emprisonnés, torturés et qui croupissent dans vos prisons. C’est une urgence sociale.
Je veux lancer un appel à vous président pour vous dire que c’est au Sénégal que tout se joue, et que vous devez surmonter toutes les haines pour laisser la place à un grand rêve de paix et de stabilité. Je veux vous dire que le temps est venu de bâtir ensemble une union nationale qui sera un trait d’union entre toutes les ethnies du pays.

Vous êtes élu pour vaincre la corruption, l’enrichissement illicite, les détournements financiers et la pauvreté, pour une gestion transparente des ressources et à vivre en paix et en sécurité, une bonne gestion éducative, sanitaire et de toutes les infrastructures sociaux de base. Je ne veux plus des crises cycliques de grève généralisées. Je veux vous dire que nous déciderons ensemble d’une politique de développement ambitieuse.
 
Excellence, nous allons écrire ensemble une nouvelle page de notre histoire. Je suis sûr qu’elle sera grande et belle, et du fond du cœur je vous dis :
Vive la République !
Vive le Sénégal !
« Osons le changement »
 
Nicolas Silandibithe BASSENE
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Tensions persistantes : La saga Samuel Eto'o-Minsep se poursuit

Nicki Minaj présente ses excuses suite à son interpellation aux Pays-Bas pour une affaire de drogue

Blockout : L'appel au boycott des stars non solidaires avec les Palestiniens gagne la France

Ligue 1 : Teungueth FC champion du Sénégal

Cote Ivoire : 80% des personnes LGBT+ victimes d'Homophobie

Ligue des champions CAF : Al Ahly sacré pour la 12e fois !

Assassinat d'Alain Kaly : l'OIS dénonce une « surenchère d'agressions » contre sa corporation et interpelle les autorités

Le concert de Nicki Minaj à Manchester, reporté suite à son arrestation

Le PSG Remporte sa 15e Coupe de France en Battant Lyon 2-1

Aéroport d'Amsterdam : Nicki Minaj arrêtée pour possession de cannabis


Flux RSS

Inscription à la newsletter