Menu



Exclusif.net



Les véritables raisons de l’arrestation de l’épouse de Birame Soulèye Diop

Mercredi 17 Février 2021

L’épouse de Birame Soulèye Diop, administrateur général de Pastef-Les Patriotes, P. M. Ngandoul, risque d’être déférée au parquet de Dakar. En réalité, elle a envoyé un message commun à Mahmout Saleh et Souleymane Ndéné Ndiaye pour menacer de divulguer des images d’une personnalité de la mouvance présidentielle.

La vérité commence à jaillir dans l’arrestation de Patricia Mariame Ngandoul, épouse de Birame Soulèye Diop, administrateur général de Pastef-Les Patriotes. Et l’on est très loin des menaces de mort. Et même du message posté par Birame Soulèye Diop sur sa page Facebook disant : «Soyez en témoins. Mon épouse n'a rien à voir dans ce combat. Elle a été cueillie sur la route de son travail et se trouve présentement à la Dic (Division des investigations criminelles : Ndlr).» La réalité semble autre. Une partie de la presse a d’ailleurs levé un coin du voile sur cette arrestation. Elle fait suite à des messages au contenu «vulgaire» envoyés à Mahmout Saleh, Directeur de cabinet du président de la République, Macky Sall et à Souleymane Ndéné Ndiaye, président du conseil d’administration (Pca) de Air Sénégal SA. C’est le même message qui a été adressé aux deux autorités de la mouvance présidentielle.



C’est jeudi dernier que l’ancien Premier ministre a reçu le Sms. Un texte dans lequel l’expéditeur formule des menaces, en des termes désobligeants. Seulement, ce n’est pas seulement Souleymane Ndéné Ndiaye qui est visé. Dans la première partie du texte, l’expéditeur lui demande de dire à une haute autorité du pays de ne pas s’aventurer à aller très loin dans cette affaire de mœurs qui accable Ousmane Sonko, car il détient des images qui peuvent aussi les éclabousser tous les deux.


Selon toujours des sources de L’Observateur, c’est le même contenu du texte qui a été envoyé au ministre d’État, directeur de cabinet du chef de l’Etat, Mahmoud Saleh. Sauf que ce dernier l’a reçu le week-end, samedi précisément. Le message est allé plus loin. Il menace que si toutefois des vidéos ou images de Ousmane Sonko sont diffusées, il (l’auteur du message) allait divulguer une vidéo compromettante d’une célèbre animatrice en compagnie d’une haute autorité étatique, membre de la mouvance. Une menace que les deux autorités n’ont pas voulu passer sous silence.


D’après des informations de L’Observateur, les deux personnalités politiques ont, chacune de son côté, décidé de formaliser une plainte déposée à la Division des investigations criminelles (Dic) où elles ont été entendues par les policiers. C’est au cours des investigations que les enquêteurs de la Dic ont pu localiser la puce qui a servi à envoyer les messages et a arrêté, dans un premier temps, la fille qui a balancé l’épouse de l’administrateur de Pastef. Autant de faits qui ont justifié l’arrestation de P. M. Ng, épouse de Birame Soulèye Diop, administrateur général de Pastef-Les Patriotes. Les investigations se poursuivent pour déterminer toutes les personnes qui sont intervenues dans cette affaire. P. M. Ng. risque d’être déférée dans les prochaines heures.
La Redaction



AUTRES INFOS

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

"L’hôpital régional de Ziguinchor un mouroir" en activité

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche