Menu

Les sorties de Macky Sall sont de plus en plus suivies de vives polémiques

Mardi 4 Mai 2021

Le président de la république, Macky Sall, a adopté depuis peu, une communication offensive, à la limite menaçante. Des déraillements dans le discours qui ne font qu'augmenter, selon des spécialistes de la COM, le mécontentement de certains Sénégalais à son égard.

Discours guerrier, ton menaçant, mots virulents...Comme s'il a bouffé du lion, le Chef de l'Etat crache du feu. Selon l'Obs, des écarts de langages qui choquent et dérangent et surtout irritent au plus haut point de l'opinion. La dernière en date a eu pour cadre la cérémonie de remise des cahiers de doléances des syndicats, lors de la fete du 1er mai. Répondant à ceux déploraient la cherté de l'autoroute à péage, le président Sall a été sec comme un couperet. "Si vous ne voulez pas payer, il y a route alternative.  On veille toujours à ce qu'il y ait une route pour eux qui ne veulent pas l'autoroute." Des propos qui ont provoqué l'ire des usagers faisant réagir faisant réagir les leaders de l'opposition et de la société civile.


 Avant cela,  profitant du conseil présidentiel pour l'insertion de et l'emploi des jeunes, le Chef de l'Etat a soldé ses comptes avec les auteurs des émeutes qui ont suivi l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko du 03 au 08 mars, cause une dizaine de morts et d'importants dégats matériel un peu partout dans le pays. " Vous croyez qu'il est possible comme ça dans un pays de se réveiller , tout détruire , tout abimer sans conséquence? Quoique démocrates, il y'a des limites que tout le monde doit respecter. Il ne faut pas croire à un seul instant que l'Etat est faible. Ce serait une très grave erreur."

Une sortie qui n'avait pas manqué de faire réagir encore une fois  ses opposants. Le journaliste, Ibrahima Bakhoum, interrogé par le quotidien pour analyser les dernières sorties du président , dira "quand on dirige un pays dans un contexte pareil, on ne peut laisser l'impression qu'on est sur la défensive"

Pour Momar Thiam, Dr en communication et en marketing politique, "c'est une fausse route  pour la simple raison que le Sénégal est pluriel et on est dans une société à vocation orale", a t-il révélé. 
La Redaction



AUTRES INFOS

Bassirou Diomaye Faye de Pastef chez Mame Boye Diao de l'APR

Baptême des 9 bébés maliens nés à Casablanca, découvrez leurs prénoms

Quarante ans après, l'héritage de la légende du reggae Bob Marley reste vivace

L'émission "Taku Show" de Walf Tv provoque la colère du Tchad

Les sorties médiatiques d’Ahmed Khalifa NIASSE désormais réservées...

France: le tueur en série Michel Fourniret est mort

Halima Gadji tente de justifier le divorce

TV& RADIOS

Me Moussa Bocar Thiam : «La décision de la Cour de la CEDEAO est une erreur monumentale»

El Hadji Diouf révèle: "Brunu Metsu m'a dit qu'il préfère étre inhumé au coté de..."

Liberté de la presse : Les journalistes de Ziguinchor dans la rue

Fatoumata Ndiaye "Au Fouta, ils traquent des jeunes qui s'opposent au régime de Macky "

Pape Ndiaye révèle : "Le procureur m'a dit que Imam Ndao avait un projet de faire exploser le mausolée de..."

"Il y a des ministres et DG qui n'obéissent pas aux ordres de Macky", selon Serigne Mbacké Bara Doly confirme

VIDÉO: L'activiste Mame Sène fait des graves révélations sur les griots de Macky Sall



Inscription à la newsletter

Recherche