Les grands dossiers de la rentrée

Lundi 28 Août 2017

Le Président de la République, Macky Sall, est revenu d’une quinzaine de jours de vacances. C’est la grande rentrée du gouvernement qui se prépare après un mois d’août estival. De grands dossiers attendent le chef de l’Etat.

FORMATION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT
Depuis la fin des élections législatives, tout le gouvernement est dans l’expectative et se prépare à un remaniement. Le premier ministre devrait, selon la formule consacrée, présenter sa dé- mission, comme le veut la tradition républicaine. « C’est normal qu’avec la formation d’une nouvelle assemblée que le gouvernement démissionne ». Après avoir fait une brillante campagne, Mahammad Dionne est parti pour être reconduit à son poste. « Le Président Sall a une confiance totale et entière en son premier ministre. Il l’a félicité en bureau politique et a loué sa fidélité. C’est un homme raisonnable et raisonné, comme l’a dit le président de la République ». Si la reconduction de Dionne est pratiquement acquise, des départs ne pourraient pas manquer. «Il y a une ambiance d’attente. Beaucoup de ministres sont inquiets sur leur sort et se demandent s’ils vont être reconduits à leurs postes ».
 
Dans la formation du prochain gouvernement, les proches du Président soulignent que le cas de Dakar devrait être revu. Une douzaine de ministres sont nommés et habitent la capitale. Un déséquilibre qui devrait être corrigé. La confirmation de Abdoulaye Diouf Sarr et d’Amadou Bâ est en principe acquise, mais des départs sont annoncés. «Le président va s’atteler à faire un gouvernement politique et tous les ministres qui ne font de la politique devraient s’attendre à un départ ». Macky Sall garde le grand mystère autour de son projet de remaniement et ne fait apparaître aucun signe. « Il ne parle jamais de ce sujet et il garde le grand secret autour des changements et chamboulements annoncés ». Lors de ses vacances, il a gardé sa sérénité légendaire, mais après la tabaski, le patron devrait commencer ses consultations.
 
FORMATION DE L’ASSEMBLEE NATIONALE
 Outre la formation du gouvernement, c’est celle de l’assemblée qui va occuper la rentrée. En principe, c’est Moustapha Niasse, qui devrait être confirmé au perchoir. «Avant de prendre ses vacances, Niasse a été reçu par le président de la République et des assurances fermes lui ont été données ». Le Président Sall tient plus que tout à la plateforme Benno Bokk Yakkar. « Pour les élections de 2019, Benno est essentiel dans le dispositif ». Si Niasse va rempiler, il reste une grande équation à résoudre pour Macky. Qui va devenir le président du groupe parlementaire de Benno. En l’absence de Moustapha Diakhaté, des noms circulent pour occuper ce poste. On parle de Abdou Mbow ou de Seydou Diouf pour être la tête de pont des députés de de Benno. Il y a un autre problème ? Qui va occuper les différents postes de vice-présidents. Les prétendants sont nombreux et devraient se bousculer pour occuper les postes.

LE DOSSIER KHALIFA SALL
 On s’achemine vers le procès du maire de Dakar, Khalifa Sall. Ces partisans sont en train de voir comment le tirer d’affaires. « Ce sont les multiples recours des avocats qui empêchent au juge de clôturer le dossier, maissinon le procès aurait pu même se tenir dans les premiers mois de son arrestation ». Reste que les faits pour lesquels Khalifa Sall est poursuivi, dont le dé- tournement de deniers publics, pour lesquels, s’il est jugé coupable, il peut être condamné même à cinq ans de prison, font qu’il n’y a aucune urgence dans le dossier. « C’est un dossier brûlant, mais l’urgence n’est pas de juger Khalifa Sall, les avocats doivent épuiser tous les recours possibles »
LE SOIR



AUTRES INFOS

Léa Soukeyna Ndiaye citée dans une rocambolesque affaire…

Le président français arrive à Saint-Louis : la mairie refait toutes les routes !

Rihanna annonce un projet de 187 milliards au Sénégal

Scandale: le bois Casamançais en Gambie, un blanc revendique...

Wally Seck : Tout ce que vous ne saviez pas sur sa fortune

Encore une journaliste nue sur un site de film X



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor