Législatives 2017: le footballeur El Hadj Diouf veut devenir député

Mardi 7 Février 2017

Les exemples, il est vrai, ne font pas légion. Edson Arestes du Pelé au Brésil, Zico, Georges Weah plus près de nous, parti subir une formation en administration en Floride, après un échec à la présidentielle pour ses compétences jugées limitées. Mais rien n'empêche un ancien sportif, même quand il a été appelé "Bad Boy" dans les stades, même quand on a été plusieurs fois pris tenant un une bouteille de whisky, de s'arrêter un jour pour réclamer le suffrage des populations. C'est ce qu'a décidé de faire l'inénarrable El Hadj Diouf Diallo. L'ancien international de football en a fait l'annoncé dans le journal anglais “the sun”, rapporte “Les échos”. Le “bad boy” et ambassadeur itinérant à la Présidence de la République fait part de son intention de venir désormais très actif dans la politique car “grâce à sa popularité, les Sénégalais l'écoutent”. Il compte donc s'en servir pour briguer un mandat législatif et représenter dignement ses compatriotes à l'hémicycle.



AUTRES INFOS

Maïmouna Bousso : "C'est Macky Sall qui a détruit ma maison"

Simon Sène fait danser la République : Mbaye Ndiaye chauffe encore le podium

Mawa, un récital de coran pour le retour de la paix en Casamance

Ama Baldé: « Je veux devenir roi des arènes »

Selbé, tais-toi !… Nguir Yalla, noppil !!

Vidéo: Apres la défaite de Papa Sow, la voiture de Moustapha Gueye volée



Idrissa Seck à Macky Sall: « Ne fuyez pas le débat et n'occulte pas la question Petrotim»

Dionne révèle ce que Bamba Fall cachait : «Tu as dit que tu admires le président et sa femme Marieme Faye»

Gestion sobre: l'avion présidentiel Sénégalais est allé chercher Weah au Liberia. Et qui paye la facture ?

Awa Ndiaye: «sur l'affaire Seneporno, le premier ministre m'a dit... »

Le président Pape Mactar Diallo : «L' alternance de 2012, a été fourvoyée par la dynastie Faye Sall»

Mbaye Ndiaye assume: « Khalifa Sall, c’est mon ami et pour rien au monde, je ne vais me mettre sur la place publique pour le dénigrer, jamais ! » regardez

Macky Sall à ses proches: «il faut laisser les gens de l'opposition bavarder, ils n'auront rien en 2019...»