Exclusif.net, la vérité

Le journaliste Talibouya Aïdara : « Je me suis engagé en politique pour accompagner Macky Sall »


Rédigé le Samedi 1 Juillet 2017 à 12:37


Journaliste, Conseiller Technique en Communication au Ministère de la Pêche et de l’Economie Maritime, cadre dans la commune de Kataba 1, TalibouyaAïdara a fait sa rentrée politique, qui a drainé du monde, le 21 mai 2017, dans son fief, précisément dans la commune de Kataba 1. Issu de la famille chérifienne de Dar Salam Chérif, dans le département de Bignona, Talibouye Aïdara explique cet engagement par sa conviction qu’à travers non seulement le PSE, le PUDC, le PUMA et d’autres projets, programmes mais aussi diverses mesures qui consolident la paix en Casamance, «le Président Macky Sall place notre pays sur la voie de l’émergence». Entretien avec igfm.sn.


Pourquoi, êtes-vous engagé en politique ?
 
J’ai décidé de m’engager en politique, pour soutenir l’action du Président Macky Sall, ayant la forte conviction d’une prise en charge conséquente des préoccupations des populations, à travers le PSE, le PUDC, le PUMA, mais aussi la Couverture Maladie Universelle (CMU), les Bourses familiales, et des initiatives qui contribuent à la consolidation de la paix en Casamance, condition sine qua non du développement. C’est ainsi que s’est tenu le Méga-meeting de rentrée politique, dans la commune de Kataba 1, le 21 mai 2017, sous la présidence effective du ministre Abdoulaye Badji, chef de Cabinet du Président de la République et Coordonnateur APR du département de Bignona, que je remercie, ainsi que tous les responsables et militants de l’APR. Sans oublier  ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement et qui m’ont ainsi réconforté dans cette démarche citoyenne et militante, au service de mon pays, de ma région, de ma commune, de ma communauté.
 
Pourquoi le choix de l’Apr, le parti au pouvoir ?
 
Ce choix procède d’une analyse concrète de la situation nationale, marquée par des avancées significatives enregistrées sous l’impulsion du Président Macky Sall. J’ai évoqué tantôt quelques projets et programmes, je pourrais y ajouter celui des domaines agricoles communautaires, le  Pôle urbain de Diamniadio, le TER, l’Autoroute Ila Touba, les mesures prises pour satisfaire ce qu’il est convenu d’appeler la « demande sociale » (baisse du loyer et de l’électricité, bonne maîtrise voire réduction des prix des denrées de première nécessité etc.). Prenons l’exemple de la Casamance dont le développement nous tient à cœur. Sans paix, il n’y a point de développement. Et le constat est là, depuis l’arrivée de Macky Sall à la magistrature suprême, la Casamance a renoué avec la paix. Les populations déplacées commencent à regagner leurs terroirs. Les populations ont recommencé à exploiter leurs terres convenablement. Le lancement du pôle de développement de la région de Casamance, l’amélioration de la desserte maritime, par l’arrivée des navires Aguène et Diambogne, venus renforcer Aline Sitoe Diatta, et la réduction des tarifs, la décision de faire de la Casamance une région touristique de référence, sont autant de mesures, parmi tant d’autres, à l’actif du Président Macky Sall, qui fondent notre engagement à le soutenir.
 
Certains déplorent le fait que des membres ou proches de la famille présidentielle occupent des postes de responsabilité dans certaines sphères du pouvoir. Qu’en pensez-vous ?
 
Je ne suis pas de cet avis. Depuis son arrivée au pouvoir, le chef de l’Etat privilégie le critère de compétence dans ses nominations. Regardez autour de lui. Il a fait appel à tous les Sénégalais, dont certains sans coloration politique, dans le seul but de servir le Sénégal. Et il est normal que le chef de l’Etat travaille avec des proches qui répondent aux critères de compétences dans leur domaine pour contribuer à faire avancer le pays. Ce sont des citoyens à part entière et ce qui importe, à mon avis, c’est d’avoir le profil de l’emploi et la confiance du Chef de l’Etat, des populations s’il s’agit de postes électifs. Il faut que cesse la diabolisation et la stigmatisation.  Je tiens d’ailleurs à saluer l’action de la Première Dame qui, avec la Fondation Servir le Sénégal, contribue à satisfaire les besoins des sénégalais dans divers domaines. Je souhaite que les populations de notre région, notamment celles de Kataba 1, puissent bénéficier de son action. Dans notre département-Bignona-, il y a des villages frontaliers avec la Gambie qui manquent d’infrastructures de base, dans des domaines aussi vitaux que la santé, l’éducation, entre autres, comme Kataba 1 qui est une zone très enclavée, et où la contribution de la Fondation Servir le Sénégal serait très utile.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Octobre 2020 - 03:59 Kolda: L'ancien ministre Moctar KEBE n'est plus


Facebook

Ziguinchor: inauguration du nouveau siège de la ligue de basket-ball

Ziguinchor en deuil ! Abdoul Aziz Ndiaye est décédé

Mame Diarra Mbaye enflamme la toile avec ses nouveaux clichés

Ndella Madior sur la réaction de sa fille: «Elle n'aurait pas dû faire ce commentaire...»

La basketteuse portée disparue à Pikine: La police doute sur la thèse de l'enlèvement

Ndella Madior fonce sur ses détracteurs : “Gor day deugueur”

La réaction de la fille de Ndella Madior: «Maman tu aurais dû penser à moi »

Ndella Madior dérape: « J’adore les hommes... Je fais l’amour tous les jours »

Annoncé à Trace : Abba dément son départ de GFM

Exclusif: Le rappeur Marouf et l'ex mannequin Mimi se marient ce dimanche