Menu

Le Collectif des Universitaires pour la Démocratie exige le départ de Macky Sall après le 3 avril

Lundi 12 Février 2024

Le Collectif des Universitaires pour la Démocratie exige le départ de Macky Sall après le 3 avril
Les universitaires exigent le départ de Macky Sall. Regroupés au sein du Collectif des universitaires pour la démocratie (CUD), ces universitaires réclament en plus du respect du calendrier électoral, « le départ du Président Macky Sall à la tête du pays dès le 3 avril prochain comme le prévoit la Constitution ».



En marge d’une conférence de presse organisée ce 12 février 2024 à Mermoz, Ndeye Astou Ndiaye, professeure à la faculté des sciences juridiques et politique de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, indique que  cet acte  d’annulation du décret portant convocation du corps électoral relève d’une « tentative de conservation du pouvoir par des voies antidémocratiques et anticonstitutionnelles ». «Nous ne sommes pas dans une hypothèse de pouvoir exceptionnel. Le président n‘a pas la compétence pour abroger le décret convoquant le corps électoral. Il a une obligation de convoquer le corps électoral » a ajouté Cheikh Amidou Diop, professeur à l’université numérique Cheikh Hamidou Kane.

Cette « crise sociopolitique plonge notre pays dans une crise inédite et ruine nos acquis démocratiques conquis de haute lutte par plusieurs générations », a dit Mme Ndiaye. Ainsi, dans le cadre de la lutte contre « cette forfaiture », le Collectif Universitaire pour la démocratie va mettre en place des observatoires politique, économique, social pour proposer des pistes de réflexions visant à faire comprendre les enjeux de la situation vécue actuellement au Sénégal. Également, ces universitaires s’engagent à apporter une « assistance multidimensionnelle » aux sénégalais dans le contexte de  cette « crise ».

Le CUD exige l’ouverture de l’Ucad

Le Collectif des universitaires pour la démocratie fustige la fermeture de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. « Nous réclamons l’ouverture des universités publiques. Leur fermeture ne se justifie pas. C’est même un aveu d’échec que de dire qu’à cause des casses, ils ne peuvent pas ouvrir l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar parce que l’Etat a un rôle régalien. Il a  l’obligation d’assurer la sécurité dans ces universités », a lancé Cheikh Amidou Diop, professeur à l’université numérique Cheikh Hamidou Kane.

Constitué de près de 200 universitaires,  le CUD  s’engage avec toutes les forces vives de la nation à prendre « des initiatives dans le cadre de cette lutte cruciale » pour la République.

Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une deuxième femme

Où chercher des informations sur 1xbet au Sénégal

Le Japonais Shinji Okazaki va prendre sa retraite à 37 ans

Football: à Liverpool, des « gamins » dans le vent sous la férule de Klopp

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 27 Février 2024 (wolof)

Tom Saintfiet, l’ancien sélectionneur de la Gambie, signe aux Philippines

Les meilleures fonctionnalités des plateformes en ligne en 2024

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 26 Février 2024 (wolof)

Le Réveil Quotidien du Lundi 26 février 2024

Premier Bet Mali: Paris Sportifs et Casino en Ligne


Flux RSS

Inscription à la newsletter