Exclusif.net, la vérité

L’opposition a voulu se substituer au peuple celui-ci l’a réduite à sa vraie dimension : Cuuj dey xam lekkam’ (Par Fosar Souané)


Rédigé le Mercredi 9 Août 2017 à 22:05



Pendant près d’un an, que d’intox, de calomnies, et de populisme de la part de d’anciens et de nouveaux politicards souvent déconnectés de la réalité ou en mal de popularité. Ils ont oublié ou ne savent pas que le pays ne se réduit pas aux plateaux télé et à la place de l’obélisque. Pour rappel le Sénégal c’est quatorze régions, quarante-cinq départements et près de quinze mille villages. Fort heureusement les sénégalais sont restés vigilants et ont su démasqués les auteurs frivoles des publications livresques, médiatiques et des réseaux sociaux.


Durant la campagne et même la pré-campagne, l’opposition a voulu se substituer au peuple celui-ci l’a réduite à sa vrai dimension et lui a rétorqué: Cuuj dey xam lekkam’.
Avec un taux de participation de 54% à cette législative, le message des sénégalais au Gouvernement de Macky Sall est clair : vous êtes sur la bonne voie, bien que les difficultés subsistent.                                 

Donc le reste de ce mandat et le prochain inchAllah devront être consacrés à transformer positivement et durablement le quotidien des sénégalais mais aussi à construire ensemble un avenir radieux à travers les projets et programmes du PSE.                                                                                                                                                                  
 A cette opposition qui s’est réfugié au Pt E autour de WADE, elle semble ne toujours pas comprendre le message. Si les sénégalais que nous sommes, avons de l’affection pour l’ancien président, cela ne signifie pas que nous comptons sur lui pour construire notre avenir. Par ailleurs son électorat baisse après chaque élection. Cependant nous comprenons que le manque de lucidité et de vision des leaders qui la compose les poussent à s’orienter vers le passé.                                                                                                                  

La compétition politique voudrait qu’il y ait un gagnant un perdant bien que la défaite soit douloureuse il faut faire preuve de dignité et s’armer de courage et non vociférer à tue-tête des insanités et mensonges à longueur de journée.
Aujourd’hui le réalisme politique, mais également contexte de compétition dont se trouve notre pays, voudraient que nous travaillions ensemble pour la construction du pays, car le Sénégal est à un virage de son développement que nous n’avons le droit de rater. D’où la question à quand cette génération qui devra se sacrifier pour se développer et non être dans un palabre éternel nous déviant de l’essentiel? Il nous faut refuser le diktat des pollueurs professionnels de  l’atmosphère sociale qui agissent tous les jours par des mensonges et un pessimisme outrageant. Mais bien au contraire soyons positifs, car une personne, un peuple a besoin d’optimisme pour se construire et s’épanouir.

Fossar Banding SOUANE, Responsable APR commune de Karantaba, Dpt de Goudomp
 



Dans la même rubrique :
< >

Facebook

SARAH MUTERO: La plus vieille prostituée de Nairobi célèbre sa retraite apres avoir connu 28 mille hommes

Gaston Mbengue: «Par la grâce de dieu, je suis parvenu à payer toutes mes dettes...»

Guigui Sarr révèle :«Je suis vierge…J'exigerai une dote de 600 millions à mon futur mari»

"Le pape François a tout simplement dit que l'Eglise catholique n'est pas favorable à un mariage homosexuel "

Sénégal, vers la réouverture des églises

Miss Botswana : Oweditse Phirinyane fait tourner les têtes !

Ama Serwaa Dufie, « la plus belle femme au service de la police du Ghana »

Veuve de DJ Arafat, Carmen Sama en couple avec le Malien Lo Bathily ?

Le Ministre Conseillé Ablaye Badji en deuil

Les pays d’Afrique où trouver les plus belles femmes !