Menu

Kenya : Un militant des droits LGBTQ tué

Vendredi 6 Janvier 2023

La manifestation des Sénégalais  qui se sont mobilisés, ce dimanche 23  mai, à la place de la Nation pour dire non à l’homosexualité, est très mal perçue par l’Association d’Aide, de Défense Homosexuelle, pour l’Égalité des Orientations Sexuelles (ADHEOS). L’organisation a, en effet, saisi le  ministre français de l’intérieur pour demander l’interdiction du territoire français et européen aux « complices de l’extrémiste salafiste sénégalais Ababacar MBOUP, pour appel public à la haine des homosexuels ».  

« Nous attirons votre attention sur l’appel à manifester le 23 mai 2021 contre l’homosexualité au Sénégal, organisé par « Le collectif And Samm Jikko Yi », dont le coordinateur Ababacar MBOUP a déjà fait l’objet d’un signalement pour appel à la haine, pour meurtre des homosexuels sénégalais, par notre association le 24 avril 2021, demandant que cette personne soit l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que sa présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France », écrit l’ADHEOS dans sa plainte.

Poursuivant, l’association cite des noms parmi les plus retentissants au Sénégal. « C’est pourquoi, nous vous demandons de veiller personnellement à ce que les complices radicalisés de Monsieur Ababacar MBOUP, Messieurs Serigne Babacar SY Mansour (Khalife Générale Tidiane), Imam Dame NDIAYE (Président Association islamique du Sénégal), Imam Moustapha GUEYE, Dame MBODJI (Président syndicat enseignant au Sénégal), Imam Nfansou Bodian (Imam Zone Sud Bignona), Cheikh Rhim SECK (Khalife Général Tianaba), Omar DIAGNE, Clédor SENE (Président du mouvement Nouvelle Vision), Assane DIOUF (à priori rapatrié par le Gouvernement des USA pour terrorisme), Cheikh Omar DIAGNE, Cheikh Bekay Bekay (Khalifa des Khadres), fassent l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) et que ces personne soient l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que leur présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité) », écrit le Président d’ADHEOS qui confond manioc et patate.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Bravador : L'Influenceur Ivoirien au Service d'Ousmane Sonko

Nécrologie : Décès de l'artiste Bah Moody

Mbao : Saisie de 150 kg de Yamba par la Gendarmerie, le conducteur en fuite

Etats Unis : Ibrahima Sall, fils de l'ancien Président Macky SALL, diplômé de l'Université de Fordham

Arabie saoudite : le premier défilé de maillots de bain organisé

Mariam BA LAGARÉ, l'étoile de la musique mandingue, a frappé fort avec son nouveau single "Ne Wolo la Bamako"

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 18 mai 2024 (wolof)

Diaba Sora : Entre luxe et controverses, son séjour à Paris sous les projecteurs

Mystère et Élégance : Le Mariage secret de la fille de l'entrepreneur Ngom

Falsification d'Identité : Le Gardien du Stade Mbour, Prince Hally Guèye, suspendu pour le Reste de la Saison"


Flux RSS

Inscription à la newsletter