Investiture de Trump: des bikers assureront la sécurité avec un «mur de viande»

Dimanche 15 Janvier 2017

À en croire Chris Cox, fondateur de Bikers For Trump, des milliers de bikers se disent prêts à assister à l'investiture de Donald Trump qui se tiendra à Washington le 20 janvier. L'action des bikers, poursuit-il, vise à empêcher tout incident au cours de la cérémonie, relate la chaîne Fox News. 

« Nous comptons prendre part à l'investiture. Nous nous engageons à ériger un mur de viande », a souligné le biker. Concernant le « mur de viande », M. Cox a expliqué que les bikers allaient  « se tenir côte à côte et faire face à toute personne qui chercherait à rompre le cordon de police ». Leur objectif, ajoute-il, est d'assurer une passation des pouvoirs pacifiques au nouveau gouvernement.

D'après M. Cox, la communauté Bikers for Trump compte des centaines de milliers de membres partout aux États-Unis, y compris dans les États du Texas, de Floride, de Pennsylvanie, de l'Ohio et de New York.

Il est à noter que des opposants à Donald Trump, notamment certaines stars hollywoodiennes, envisagent d'organiser une protestation massive le jour de son investiture. Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »



fr.sputniknews.com

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Février 2018 - 23:29 Une sextape de Blac Chyna dévoilée






Idrissa Seck à Macky Sall: « Ne fuyez pas le débat et n'occulte pas la question Petrotim»

Dionne révèle ce que Bamba Fall cachait : «Tu as dit que tu admires le président et sa femme Marieme Faye»

Gestion sobre: l'avion présidentiel Sénégalais est allé chercher Weah au Liberia. Et qui paye la facture ?

Awa Ndiaye: «sur l'affaire Seneporno, le premier ministre m'a dit... »

Le président Pape Mactar Diallo : «L' alternance de 2012, a été fourvoyée par la dynastie Faye Sall»

Mbaye Ndiaye assume: « Khalifa Sall, c’est mon ami et pour rien au monde, je ne vais me mettre sur la place publique pour le dénigrer, jamais ! » regardez

Macky Sall à ses proches: «il faut laisser les gens de l'opposition bavarder, ils n'auront rien en 2019...»