Menu

"Il faut que les gens qui ont mal géré rendent compte" (Me Amadou Aly Kane)

Dimanche 28 Avril 2024

Me Amadou Aly Kane, avocat et défenseur des droits humains, invité du Jury du dimanche (Jdd) , ce 28 avril 2024, a donné son avis sur la demande du Président Bassirou Diomaye Faye de rendre public les rapports des corps de contrôle afin que ceux qui ont été épinglés rendent compte. Selon lui, ‘’les gens qui ont mal géré doivent rendre compte’’. Mais il souhaite que les choses se passent d’une manière qui ne conduit pas à la déstabilisation de la nation sénégalaise.
 
D'emblèe, Me Kane est revenu sur la loi d'amnistie qui a permis la libération de plusieurs détenus dits "politiques" dont Ousmane Sonko ( Premier ministre) et son dauphin, Bassirou Diomaye Faye (actuel Présidentde de la République). "Je rappelle qu’au moment du vote de cette loi, j’avais soutenu que la loi d’amnistie était un mal nécessaire. En tant que défenseur des droits humains, je suis pour cette loi", a-t-il fait savoir.

Cependant, a-t-il avancé, " Je reconnais qu’il y a un droit au juge où toute personne qui s’estime léser doit porter son recours devant un juge qui traite sa cause en fonction des règles du droit. Mais on est dans un pays où on a constaté qu’il est difficile de juger certaines catégories. On a vu tout ce qui s’est passé dans les hôpitaux dernièrement. Et nous avons vu qu’il était extrêmement difficile de soumettre ces questions à la justice. Parce que vous le faites le syndicat et le corps médical iront tous en grève et paralysent le système. Au tribunal, lorsqu’il s’est agi d’inculper un greffier, on a vu son corps se lever comme un seul homme pour s’y opposer ».

À en croire la robe noire, c’est très difficile au Sénégal de juger certaines catégories. "Je me demande si c’est plus facile de juger les forces de défense et de sécurité ? Je ne le pense pas", a-t-il soutenu.
 
Par ailleurs, a poursuivi Me Kane : " L’autre aspect, c’est la réddition des comptes. Il y a des gens qui ont géré et qui ont parfois mal géré. Si on rentre dans ce combat, est-ce que le mandat du président Diomaye Faye ne risque pas d’être un combat judiciaire ?", s'est-il demandé.

"Parce que, a rappelé Me Kane, le Président Macky Sall, á ses débuts, a voulu se lancer dans des poursuites tous azimuts".

Le droit-de-l'homiste persite et signe :  "Il faut que les gens qui ont mal géré rendent compte". 

Toutefois, Me Kane n'est pas sa crainte."Comment le faire pour qu’aussi, on ne soit pas dans un règlement de compte?", s'est-il posé.

"Mon souci, c’est qu’il faut éviter qu’on soit dans une chasse aux sorcières. Mon souci est que les choses se passent d’une manière qui ne conduit pas à la déstabilisation de la nation sénégalaise, de l’État même du Sénégal", a-t-il conclu.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

L'Éclatante Mamy Sora : Quand l'audace vestimentaire rencontre la confiance en soi

Syrie: l'épouse du président Bachar el-Assad atteinte de leucémie

Iran: début des processions funèbres pour le président Raïssi

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 21 mai 2024 (wolof)

Biens Mal acquis : Cheikh Bara Ndiaye enfonce l'ex ministre Thèrèse Faye Diouf (vidéo)

Au Maroc, cinquième mois de grève dans les facultés de médecine

Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Interdit d’antenne à la RFM : Sidath Thioune réagit enfin ! (vidéo)

Bravador : L'Influenceur Ivoirien au Service d'Ousmane Sonko

Nécrologie : Décès de l'artiste Bah Moody


Flux RSS

Inscription à la newsletter