Fraude à la carte bancaire et vol : Le mannequin Maty Thiaw vide le compte de son petit ami

Samedi 23 Avril 2022


Maty Thiaw est mannequin international et participe à différents défilés dans divers pays d’Europe et d’Amérique. Elle avait soustrait la carte Visa de son petit ami, pour y soutirer divers retraits frauduleux, pour la somme de 5 millions 100 mille FCfa au total. Le parquet a requis deux ans dont six mois avec sursis, suivi par le tribunal.

Maty Thiaw, vous la connaissez sûrement de par ses déhanchements dans les défilés et photos obscènes osées sur les réseaux sociaux. Mais certainement pas au niveau du temple de Thémis. Pourtant, la tronche du mannequin s’est présentée à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, pour répondre du délit d’escroquerie.

Le mannequin sortait avec un riche commerçant israélien, très connu des Almadies du nom de Salmanovich. Ce dernier détient un compte de la banque « Mizrahi Bank » basée en Israël. A chaque fois que le mannequin venait chez lui pour y passer du bon temps, elle en profitait pour prendre la carte Visa de son ami sans doute dans les bras de Morphée après une partie de jambes en l’air, pour ensuite faire des retraits frauduleux dans le compte.

La partie civile avait l’habitude de poser la carte bancaire sur le chevet du lit. Une fois, ils étaient ensemble pour faire des retraits dans les gab. Le sieur Salmanovich n’a jamais imaginé que sa petite amie allait un jour voler sa carte pour y effectuer des retraits. Un jour ayant constaté par hasard des retraits frauduleux dans son compte, il a décidé de porter plainte au niveau du Commissariat central de Dakar.

L’enquête des limiers s’est tournée vers sa petite amie qui finit par passer à table. Déférée au parquet, elle sera placée sous mandat de dépôt par le procureur. Lors de sa comparution, elle a reconnu les faits reprochés et a accepté de faire une médiation pénale, en versant la somme d’un million FCfa à la barre.

La partie civile représentée par Me Arfand Ndao, a plaidé la restitution de la somme restante et accepté la médiation pénale proposée par les avocats de la défense. Le procureur a requis deux ans dont six mois assortis du sursis. La défense assurée par Mes El Hadj Diabel Samb et Ndofféne Diouf ont plaidé pour l’apaisement et la clémence du tribunal, en proposant la restitution de la somme d’un million FCfa.

A les en croire, leur cliente est jeune et ne s’est pas rendue compte de la gravité de son acte. S’y ajoute, elle est une délinquante primaire et risque de perdre des contrats internationaux si jamais elle est condamnée pour une peine de prison. Le tribunal après avoir délibéré, a reconnu coupable la prévenue qui a comparu libre et l’a condamnée à une peine de deux ans, dont six mois assortis du sursis.

Selon le juge, cette peine est celle d’avertissement. Il a ensuite ordonné le paiement des 4 millions 100 mille FCfa à verser à la partie civile.





Le Temoin
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter