Menu




Football : où a finalement atterri Issa Hayatou après son échec à la CAF ?

Vendredi 26 Mai 2017

Football : où a finalement atterri Issa Hayatou après son échec à la CAF ?

L’ancien président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, reprend du service. Battu lors de sa tentative de réélection à la présidence de la CAF en mars, le Camerounais vient d’être nommé président du conseil d’administration de l’Académie nationale du football (Anafoot) dans son pays.

Est-ce une récompense pour services rendus à la nation camerounaise ? Toujours est-il qu’Issa Hayatou, l’ancien empereur du football africain, a été nommé, mercredi 24 mai, président du conseil d’administration de l’Académie national du football (Anafoot), pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois, par le chef de l’État Paul Biya.

 
 
 

Battu par le Malgache Ahmad Ahmad à la surprise général en mars dernier, il a pour mission de mettre enfin en ordre de marche cet organe créé en 2014 par le président camerounais au lendemain de la débâcle des Lions indomptables à la Coupe du monde au Brésil. Le Cameroun avait été éliminé au premier tour, avant d’essuyer une (énième) polémique autour des primes des joueurs.

L’Anafoot a pour objet de détecter et de former les talents du football camerounais. Elle sera également dirigée par Carl Enow Ngachou, sélectionneur de l’équipe nationale féminine nommé au poste de directeur général, et par son adjoint, Jules Eloy Mindjeme.
Jeune  Afrique

 

 

 

Décret du président Paul Biya. © DR






Inscription à la newsletter

TV& RADIOS

Rapatriement massif de migrants clandestins: L'Espagne et le Sénégal signent des accords

Vidéo: Titi fait pleurer Alima Dionne de Sen Tv le jour de son anniversaire

Benoit Sambou assène ses vérités: "Les populations sont fatiguées des discours creux et des promesses sans lendemain..." (REGARDEZ)

Corine Augustine N'deye déplore :"Il y a trop de discrimination dans les concours au Sénégal"

Me Wade: "Vendre des licences de pêches à n'importe qui pour toucher 50 ou 120 millions de commission, c'est scandaleux " (REGARDEZ)